Les partis à l'assaut des provinces pour séduire les électeurs en Guinée

imagescaz4pq66.jpg
 
Les partis politiques en lice aux élections législatives du 24 septembre prochain en Guinée sont à l'assaut des électeurs de l'intérieur du pays à coup de meetings géants, à moins de deux semaines seulement du coup d'envoi de la campagne électorale.
Ainsi, le parti Guinée Pour Tous (GPT), que dirige l'ancien argentier du pays, Ibrahima Kassory Fofana, avait entamé, le 24 août, une tournée dans presque toutes les villes de la Basse Guinée, sa région natale, pour remobiliser son électorat. Partout où il est passé comme à Coyah, Dubréka, Boffa, Kindia, Télimélé et Fria, M. Fofana a présenté son candidat local, expliqué les enjeux du scrutin et sollicité un vote massif aux législatives. 
 
L'ancien Premier ministre Sidya Touré, leader de l'Union des forces républicaines (UFR) s'est également rabattu vers la Basse Guinée pour battre campagne en vue de remobiliser ses électeurs. A Boffa, sa ville natale, Boké, ainsi que dans les zones minières Kamsar et Sangarédi, Sidya Touré a plaidé pour un vote- sanction contre le pouvoir actuel et la sécurisation du vote des électeurs.
 
Pour sa part, le principal opposant guinéen, l'ancien Premier ministre Cellou Dalein Diallo séjourne depuis plus d'une semaine en Moyenne Guinée, une zone considérée comme son fief. Très connu pour ses mobilisations populaires, le leader de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) a dénoncé les tentatives de déstabilisation de son fief tout en appelant à un vote massif pour sa formation politique en vue d'une majorité confortable à l'assemblée nationale.  
 
Après avoir ratissé large à Conakry, l'ancien Premier ministre Lansana Kouyaté, leader du parti de l'Espoir pour le développement national (PEDN) a foncé vers la région forestière pour cinq jours.  
 
Pendant ce temps, le parti présidentiel, aidé du gouvernement, notamment le Chef de l'Etat, Alpha Condé, et ses ministres, multiplie les sorties à Conakry, en provinces, pour drainer des foules.
  
Les élections législatives, après de multiples reports, sont fixées le mardi 24 septembre prochain, alors que les 123 mille guinéens de l'étranger sont appelés à voter deux jours avant.

Source: APA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×