Les plateformes de la société civile dénoncent la crispation politique

Dialogue de sourd en tunisie

Les organisations non étatiques regroupées au sein de plusieurs plateformes de la société civile guinéenne ont dénoncé mardi, à travers un mémorandum, la crispation politique et l'atmosphère politique rendue qui prévaut actuellement dans le pays. Au cour d'une conférence de presse, les acteurs de la société civile ont rappelé que depuis plus d'une décennie, la Guinée est règlement secouée par des crises sociopolitiques dont les conséquences se font sentir sur le plan politique, économique et social à tous les niveaux.

Sur le économique, les crises ont eu pour conséquences la méfiance des investisseurs, la faible mobilisation des recettes publiques, la perturbation budgétaire et la destruction des biens publics et privés, alors que sur le plan social on note surtout la paupérisation qui gagne le terrain en guinée.

"La récurrence des crises politiques pré-électorales contraint le gouvernement à mettre en place un cadre de dialogue politique circonstanciel qui, peu structuré, conduit à des accords politiques insolubles et non respectés", a souligné Mamdy Kaba, rapporteur de la société civile.

Conscient de son rôle et responsabilité dans la prévention de la quiétude sociale, de veille citoyenne et de proposition d'alternatives, les plateformes de la société civile guinéenne comptent désormais s'impliquer largement dans la sensibilisation des citoyens guinéens pour désamorcer les crises politique internes.

Pour ce faire, les acteurs de la société civile recommandent la relance immédiate du dialogue politique inter guinéen et l'engagement de toutes les parties à respecter scrupuleusement des accords politiques entre les différentes parties prenantes dudit dialogue.

La société civile a invité la Commission électorale nationale indépendante (CENI) de tout mettre en oeuvre pour le tenue des élections locales inclusives et crédibles avant le 31 décembre 2016.

Au président de la République Alpha condé, la société civile lui "demande de créer les conditions politiques et sociales favorables" à la décrispation du climat politique en veillant à l'instauration d'un dialogue franc, sincère et responsable.

Aux partis politiques, les plateformes de la société civile leur demandent de respecter la charte des partis politiques et le code de bonne conduite pour préserver la paix dans le pays.

La société civile a déploré également l'enlisement de la situation politique devenant de plus en plus angoissante pour les populations plutôt soucieuses de l'amélioration de leurs conditions de vie.

Source:Xinhua

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site