Les vœux d'Alpha Condé... revus et corrigés

barry-haroun-gandhi-2-01.jpg

Comme à son habitude, Alpha Condé nous sert un discours où l'on parle beaucoup d'avenir pour faire rêver et fantasmer, car c'est tout ce que ce gouvernement sait faire. Les seules réalisations qu'il met à son actif (barrages, IPPTE, FED) ne sont pas de son fait, mais à l'initiative de la Chine, des institutions financières internationales ou de l'UE.

Voici un florilège de ses nouvelles perles (en italiques) ponctuées de commentaires contradictoires (entre crochets). Beaucoup de ses fans ne comprennent pas ce qu'est la contradiction (Alpha Condé lui, ne la supporte pas, car elle met à nu ses mensonges et ses lacunes), estimant que l'opposition devrait justifier ce qu'elle ne peut pas faire. Il faut vraiment être tordu pour demander à un cul de jatte de courir plus vite qu'un homme normalement constitué.

Sur l'amélioration des conditions de vie des Guinéens

«Les deux années qui viennent de s'écouler depuis 2010 ont permis à notre Nation [arc en ciel] de renforcer son unité » [à 75 ans myopie et presbytie ne font pas toujours bon ménage].

« J'avais pris l'engagement… de tout mettre en œuvre pour améliorer les conditions de leur vie » [les Guinéens apprécieront à sa juste valeur ce mensonge éhonté].

« Le changement... se traduit notamment... par la création depuis Janvier 2011 de 42.900 emplois directs dans le secteur formel. Grâce aux réformes structurelles, les services publics concernés sont désormais capables de fournir des données statistiques fiables sur l'emploi ». On aurait donc aimé connaître le nombre d'emplois perdus (Fria, Ciments de Guinée, Grands Moulins de Guinée, Guicopress, les sous-traitants et emplois indirects des compagnies minières, les orpailleurs de Haute Guinée....), car la situation de l'emploi est un arbitrage entre les créations et les suppressions d'emploi. Si pour la même période, on a perdu 50 000 emplois, chacun comprendra mieux de quoi il retourne. D'autre part, on aimerait connaître les modalités de calcul de ce chiffre. S'agit-il d'emplois existants du secteur informel, qui ont intégré le secteur formel ? S'agit-il d'emplois prévus, mais qui avaient été retardés ? S'agit-il d'emplois qualifiés ou de manœuvres ? etc... bref, un chiffre sans valeur intrinsèque, dès lors qu'on en ignore la définition.

« Le changement intervenu se traduit également par la baisse du prix des denrées de première nécessité » [chacun appréciera]. « Le prix du sac de riz importé est ainsi passé de 250 000 à 180 000 GNF [certains sacs de riz sont subventionnés au détriment des producteurs locaux, dont on veut pourtant qu'ils augmentent leur production ???]

« Le changement..., ce sont aussi les 100 nouveaux bus ... mis en circulation à Conakry » [pourquoi ne pas rappeler qu'il s'agit d'un don chinois ?]. « Une autre réalisation est illustrée par la connexion imminente de la Guinée au reste du monde à travers la fibre optique » [pourquoi ne pas préciser qu'il s'agit d'un financement de la Banque mondiale ?].

Sur certains résultats financiers

« Il y a 4 mois, nous avons atteint le point d'achèvement de l'IPPTE. Cela a permis l'allègement de notre dette extérieure de 2,1 milliards de $ » [c'est une très bonne chose octroyée par le FMI, mais il faut se souvenir que ce sont toujours les créanciers qui peuvent annuler une dette, pas les débiteurs].

« Sur ce dernier chapitre les chiffres parlent d'eux-mêmes : la croissance a plus que doublé [il faudrait expliquer comment, car ce n'est pas le fait de ce gouvernement ; lorsque les miniers importent plus de minerais par exemple, le taux de croissance augmente mécaniquement], l'inflation a été réduite de moitié [elle est toujours à 2 chiffres], le déficit budgétaire divisé par trois [mais il existe toujours depuis 2 ans], les réserves de change maintenues à trois mois d'importation » [merci Rio Tinto]...

« Nous avons enfin signé avec la Commission européenne l'accord pour le 10ème FED » [ce qui prouve le mensonge à accuser l'opposition d'empêcher d'obtenir cet accord].

« D'un montant total de 235 millions d'euros [62 millions ont déjà été consommés], cette enveloppe financière va permettre à la Guinée de réaliser des investissements essentiels dans les services sociaux de base » [heureusement qu'il y a l'UE, car s'il fallait compter sur la Guinée d'Alpha Condé pour y parvenir. Personne ne peut pas, ne pas se réjouir d'obtenir des fonds (des dons pour l'essentiel) qui profiteront essentiellement à la population. La mouvance présidentielle en fait une publicité extraordinaire – parce qu'elle manque de reconnaissance internationale -, mais il faut resituer cet événement pour ce qu'il est. Cela ne va pas changer grand chose fondamentalement. Il ne faut pas s'extasier devant 175 millions d'€, alors que la Guinée dispose officiellement de près d'un milliard de $ (700 millions de Rio Tinto, 150 millions de l'Angola, 50 millions du Congo, 25 millions Palladino,15 millions Areeba, les millions de la CIF en nature...). A moins que les fonds européens ne soient pour la Guinée, alors que les autres fonds ???]

« Ils montrent que la parole et la signature de la Guinée, dans les enceintes internationales, sont désormais reconnues et respectées » [quelle ineptie, on vient d'obtenir une annulation de dettes, parce que nous sommes incapables de payer, ce qui est contradictoire avec la crédibilité de la signature de la Guinée].

Sur la démocratisation du régime

« Malgré les obstacles inhérents à son histoire politique [notamment de 58 à 84], la Guinée approfondit son apprentissage démocratique » [sic].

« La mise en place d'un calendrier électoral, dans le prolongement de la recomposition paritaire de la CENI, a permis à nos partenaires extérieurs de constater notre attachement profond au pluralisme politique [c'est sans doute la raison pour laquelle les fonctionnaires doivent tous adhérer au RPG ?] et à la réhabilitation du suffrage universel » [quelle réhabilitation, le suffrage universel existe depuis 58].

« Les prochaines élections législatives dont la transparence et l'équité seront totales [grâce à l'opposition qui va faire son job], vont permettre au peuple souverain de choisir ses représentants à l'Assemblée Nationale ».

« Je veillerai particulièrement à la définition et à la mise en œuvre d'un statut de l'opposition » [quand on n’est pas capable de respecter les libertés fondamentales, on ne dit pas n'importe quoi].

Sur quelques aspects sociaux

« Parmi les autres acquis sociaux, cet accord permettra une augmentation de la valeur du point d'indice des salaires dans la fonction publique de 50% d'ici à fin 2013 [à mettre en perspective avec une inflation à 2 chiffres, et l'augmentation prochaine du prix de carburant, et donc des produits de base], et consacrera également la mise en place d'un système d'assurance maladie obligatoire » [à quoi sert la CNSS ?].

« Ce dialogue est la preuve que lorsque nous fournissons les efforts ensemble [quels efforts fait le gouvernement ?], nous pouvons, ensemble, dans la concertation, en partager les fruits » [où sont-ils ?].

« Un assainissement du fichier de la fonction publique a permis de détecter plus de 5.000 cas d'irrégularités et de fraudes » [le budget 2013 prévoit plus de 9 600 embauches, comme s'il n'y avait pas assez de fonctionnaires sous-payés. Combien dans l'armée ?].

« Cet assainissement permettra... de moderniser les critères de sélection des compétences à travers notamment l'organisation de concours ouverts principalement aux jeunes » [cela signifie t-il que les 9660 embauches ont été faites à la tête du client ?].

Sur l'éducation

« J'ai demandé au PM de lancer dans les meilleurs délais [quand ?] une étude approfondie... sur le système éducatif guinéen en général et sur l'enseignement supérieur en particulier » [2 ans après, la priorité qui était l'éducation, on lance encore une étude pour se rendre compte... ce que tout le monde sait, que rien ne va dans le système éducatif. A t-on encore besoin d'une étude pour perdre du temps et de l'argent, étude qui aboutira à la conclusion qu'il faut tout revoir ? D'ailleurs le budget 2013 prévoit 2 fois plus de dépenses pour l'armée que pour l'éducation, c'est dire où se trouve la priorité de ce régime, pour ceux qui en douteraient].

Sur l'agriculture

« Le socle de notre nouvelle politique agricole est la mise en place progressive d'un secteur productif et rentable [ce n'est pas en subventionnant le riz importé que l'on va y parvenir], favorisant l'autosuffisance alimentaire [ce n'est pas en empêchant les agriculteurs de vendre leurs produits où ils veulent et à qui ils veulent, qu'on va y parvenir. Les Brésiliens par exemple mangent ce qu'ils produisent, alors que les Guinéens exportent ce qu'ils produisent, et importent ce qu'ils mangent et consomment], la transformation des exploitations familiales en véritables entreprises agricoles » [cela ne se décrète pas], ....

« Grâce aux deux dernières campagnes agricoles, nous pouvons envisager d'atteindre prochainement l'autosuffisance en riz » [pas du tout, les dernières mesures ci-dessus ne vont pas inciter les agriculteurs à augmenter une production bradée à vil prix, au profit de nouveaux commerçants et/ou de préfets ; ils se sont fait avoir une fois, pas deux].

« Par ailleurs, pour favoriser la participation des organisations paysannes à la gouvernance du secteur agricole, des élections à tous les niveaux de la Chambre Nationale d'Agriculture seront organisées en 2013 » [avec Waymark ?].

Sur le secteur minier

« Concernant les mines, nous avons entamé une vaste réforme visant à normaliser et à consolider un secteur qui, pendant des décennies, a souffert du manque de transparence » [quel culot, où est la transparence actuelle, lorsqu'on apprend que Dian Dian a été bradée à Rusal ? L'opposition doit informer les miniers qu'elle remettra en cause toute convention non validée par une Assemblée Nationale crédible].

« Outre l'adoption d'un nouveau Code minier [qu'il a fallu réécrire], la Guinée [Alpha Condé] a mis en place une Commission Technique de Revue des Contrats Miniers [où sont les patriotes dans cette Commission ?], avec le soutien d'institutions et de cabinets internationaux [d'escrocs, serait un terme plus approprié].

« Pour développer le secteur minier guinéen, et valoriser enfin nos énormes ressources au profit des populations [lesquelles ?], nous avons relancé un dialogue stratégique avec les partenaires investisseurs » [mais curieusement pas avec les Guinéens].

« Dans ce domaine aux enjeux complexes et vitaux, je veux procéder en ayant pour boussole les seuls intérêts de la Guinée d'aujourd'hui et des générations futures » [c'est ce que l'affaire Palladino a montré !!!].

Sur l'énergie

« Ces deux dernières années, nous avons dû concentrer nos efforts sur des mesures d'urgence comme la réhabilitation des centrales thermiques ... ainsi que la fourniture régulière des groupes thermiques en carburant » [ce sont les populations qui ont besoin de mesures d'urgence. On ne brade pas l'avenir par des investissements d'urgence qui obéreront les finances publiques dès leur mise en place. Il était prévu des barrages hydroélectriques aux coûts de fonctionnement quasiment nuls, et on se précipite pour des centrales thermiques pollueuses et qui généreront des frais de carburant pour fonctionner. Aurait-on trouvé du pétrole en Guinée ?].

« Nous entamons maintenant la seconde phase de notre politique énergétique : celle du développement des grands projets hydroélectriques dont le premier, Kaléta, d'une puissance de 240 Mégawatts a été lancé en 2012 » [et finira fin 2015 ou début 2016, pourquoi ne pas l'avouer ?].

« Des études pour la réalisation du barrage hydroélectrique de Souapiti et de quelques mini- centrales à l'intérieur du pays seront engagées au début de 2013 » [des études encore, preuve qu'il ne s'agit pas de réalisations concrètes, mais de projets comme on a l'habitude de nous en vendre].

Sur l'État et l'administration

« Il n'y a pas de développement économique et social, sans un État légitime et impartial [quelle fumisterie !!!], sans une administration compétente [sic] et crédible » [re-sic].

« J'ai engagé la réforme de l'État dont la première phase concerne les secteurs de sécurité et de défense. Les premiers résultats se font déjà sentir dans l'organisation et le fonctionnement des Forces de défense et de sécurité » [ils continuent à tuer, à voler et à être engraissés sans aucune contrepartie pour la population, et cela depuis près de 30 ans].

« J'ai également érigé la lutte contre la corruption [prêts angolais et congolais, Rusal, Palladino...] et le renforcement de l'État de droit en priorité [quel fou du roi, celui qui amuse les gens !]. L'instauration d'un État de droit passe par une justice indépendante et équitable pour tous » [quel bouffon ai-je dit, pour ceux qui n'auraient pas compris].

« L'année 2013 sera celle de la Justice » [ça fait une belle jambe à ceux qui sont emprisonnés sans jugement depuis plus de deux ans sans jugement, et à tous les présumés. Tiegboro par exemple est présumé innocent donc libre, Nouhou Thiam est présumé coupable, donc emprisonné. Comme quoi présumé ne veut pas dire présumé... et inversement !!! Quant à ceux qui sont morts en prison ou sous les balles de nos criminels, ils apprécieront].

« Pour nos droits en tant que citoyens et pour la sécurité des investissements dans notre pays, il nous faut une justice forte et crédible » [sans doute celle qui exproprie par décret présidentiel, qui annule des contrats par le même biais, ou qui révoque des plantons et/ou des personnes privées, et j'en passe...].

« La plupart de nos administrations fonctionnent dans le mépris des textes » [n'est-ce pas Alpha Condé, qui en est le digne représentant et le champion ?].

« Notre Nation stabilisée et redressée [ce sont les prix qui se sont redressés]... a gagné en sérénité » [il faut se méfier de l'eau qui dort, rappelle le dicton !].

« Elle a gagné en crédit. Elle a gagné en confiance. La Guinée a désormais sa place dans le concert des Nations » [la Guinée en a toujours fait partie. Quant à sa crédibilité, il suffit de voir le sort réservé à la médiation en Guinée Bissau, les visites fantômes de Laurent Fabius, François Hollande, Hillary Clinton, et j'en passe... pour s'en rendre compte].

Conclusion

« Que Dieu protège et bénisse la Guinée » [comme quoi sans être d'accord sur tout, on peut l'être sur le plus important].

Gandhi, citoyen guinéen

« Dans tout État libre, chaque citoyen est une sentinelle de la liberté qui doit crier, au moindre bruit, à la moindre apparence du danger qui la menace » (Robespierre, Discours sur la liberté de la presse, Mai 1791).

Haroun Gandhi Barry

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site