Lettre ouvertre à Mr Moussa Dads Camara, Président autoproclamé de la république de Guinée

Capitaine Dadis,

Je m’appelle Oury Nadhèl, vous ne me connaissez pas et c’est sans importance. Et pourtant aujourd’hui vous recevez ce courrier d’un anonyme qui vous suit de très près. Vous ne voyez toujours pas là où je veux en venir ! Allons donc droit au but :

J’ai la réputation monsieur le président d’être direct et vous n’allez pas être déçu. Voilà à peu près un trimestre que vous vous êtes autoproclamé président de ma république. Voyons votre bilan :

 

·         Ce que je vois

La politique spectacle, les coups de théâtre à la télévision, l’intimidation de la classe politique et chose très grave l’arnaque organisée contre les opérateurs économiques qui sont des citoyens guinéens honnêtes, intelligents ,travailleurs et qui méritent le respect et l’admiration de tous. Ce sont des dignes fils de la Guinée et personne n’a le droit de les intimider fut il l’autoproclamé et le tout puissant Dadis.

Vous vous faites passer pour juge interrogeant des prétendus trafiquants, humiliant vos propres ministres une attitude qui frise la démence, sous prétendu que vous vous êtes un honnête citoyen à part entier. Un spectacle surréaliste qui ne peut avoir lieu nulle part sur la planète. On se demande si vous savez qu’il y a une justice en Guinée et aussi imparfaite soit elle, elle reste à améliorer mais en aucun cas Capitaine Dadis ne peut la substituer. Vous prétendez vouloir un Etat de droit pour la Guinée. Merci mon capitaine ! Mais savez-vous ce que c’est qu’un Etat de droit ? On vous a entendu dire à la Télévision guinéenne que vous n’êtes pas juriste mais un amateur. Vous ne me rassurez pas mon capitaine car pour un amateur le niveau n’y est pas du tout. Peu importe une clarification s’impose :

L’Etat de droit est une situation juridique dans laquelle chaque citoyen est soumis au respect du droit, rien que le droit et tout le droit ; du simple individu jusqu’à la puissance publique. L’Etat de droit est donc intimement lié au respect de la hiérarchie des normes, de la séparation des pouvoirs et des droits fondamentaux. Autrement dit les mandataires politiques (les élus en démocratie) sont tenus par le droit qui a été édicté. La séparation des pouvoirs, la distinction des trois pouvoirs : éxécutif, légistlatif et judiciaire est non négociable mon capitaine.

 

 La Guinée est aujourd’hui à la risée du monde à cause de votre attitude irresponsable et irrespectueuse de nos institutions, de votre comédie à la télévision. Monsieur Dadis, vous avez commencé par piétiner notre constitution dès le 1er jour de votre rapt du pouvoir. Le pouvoir ne vous a pas été confié par le peuple ; vous l’avez arraché, volé faisant table rase de l’opinion nationale et internationale. Consommez le avec modération. Le peuple Vous demandera des comptes.

Votre auto congratulation ne rassure personne mais annonce en perspective vos ambitions diaboliques de distraire le peuple guinéen pour assoir votre autorité.

Mon capitaine président, L’improvisation de vos discours révolte le peuple guinéen, me révolte tout simplement. Vos interventions sont déplacées et inclassables. Il faut laisser la politique aux professionnels de la politique. Vous n’êtes pas à votre place capitaine.

·         Ce que je vous souhaite

C’est d’être lucide et réaliste. Comprenez monsieur le président que la Guinée ne veut pas et ne peut pas subir l’intimidation indéfiniment, la haine et l’anarchie. Les ethnos stratégies sont des pratiques d’un autre temps et le peuple guinéen doit être plus que jamais vigilent.

Contrairement à ce que vous pouvez croire de prime à bord, je vous souhaite de retrouver la lucidité rapidement.Vous n’avez pas les moyens de gérer les guinéens et je suis sûr que vous conviendrai avec moi que vous n’êtes pas à votre place. Ceux qui prétendent vous soutenir et vous poussent à bâtir une ethno stratégie pour s’éterniser au pouvoir seront les premiers à vous lâcher le moment venu. Ne soyez pas naïf, ne vous retournez pas contre le peuple, ne vous braquez pas contre les citoyens guinéens au risque d’être juger un jour. Le monde a changé et il faut en tenir compte monsieur Dadis.

Pour terminer Monsieur le président Dadis, je voudrais vous donner un conseil sans prétention. Soyez prudent et rendez le pouvoir maintenant. Votre ethno-stratégie est révolue et on ne peut en tant que patriotes et citoyens, rester les bras croisés sans agir et sans se mêler de la politique en Guinée. Il est encore temps pour vous de rendre le pouvoir sans délais. La naïveté d’une grande partie de l’opposition guinéenne m’a beaucoup surprise et désolée. Croire que vous aviez la moindre capacité d’organiser des élections libres ,transparente et démocratiques m’a sidéré. Vous êtes le 1er à avoir violé la constitution. Vous et vos collaborateurs mafieux allez être jugés. Votre petite personne m’importe peu. Mais il faut reconnaitre au vu du spectacle que vous offrez gratuitement au peuple de Guinée, et au monde entier que vous n’êtes pas à la hauteur des attentes. Vous n’avez ni la carrure, ni la formation intellectuelle encore moins la bonne volonté de rétablir l’état de droit en Guinée que vous avez été le 1er à piétiner. Certes la démocratie est un long processus. A la mort du général Conté, elle était loin d’être parfaite, elle était même à mon humble avis imparfaite et très loin d’être accomplie mais la Guinée avait une constitution et était reconnue dans le concert des Nations. Où en sommes-nous aujourd’hui avec vous ?

Mon petit capitaine ne vous comportez pas comme un idiot à qui on montre la lune et qui fixe le doigt qui lui montre la lune. Saisissez cette occasion pour comprendre et méditer sur votre sort. L’armée guinéenne n’a pas dit son dernier mot et le peuple non plus. Méditer. Sénèque qui nous a clamé qu’il n’y a pas de vent favorable pour celui qui ne sais pas où il va.

 

Mon capitaine vous n’avez aucune légitimité. Le peuple prend acte et reconnais que vous prétendez avoir la force et les armes Cependant il faut savoir qu’on ne tient mouvements sociaux ni par le crime ni par l’intimidation. L’histoire est à nous et ce sont les peuples qui l’affrontent.

 

Oury Nadhèl, Administrateur principal de : conakry.wikispaces.com

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. Objectif Zéro Pauvre (site web) 21/07/2009

nous organisons une journée sur l'ethnocentrisme, une marche le 1er Août 2009 au stade, nous comptons sur vous

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site