Meeting de la mouvance présidentielle au palais du peuple : la coordinatrice nationale du RPG arc-en-ciel fustige l’attitude de l’opposition

sans-titre-50.png

Ce samedi 30 mars 2013, les militants et sympathisants de la mouvance présidentielle, sous la bannière du RPG arc-en-ciel, sont venus nombreux au palais du peuple, pour participer à un meeting de sensibilisation et de soutien aux actions du Président de la république le Pr Alpha Condé. Au cours de ce meeting géant, organisé sous la présidence d'honneur de la première dame de la république Hadja Djénné Kaba Condé, accompagnée à l'occasion par le premier ministre M. Mohamed Saïd Fofana, la coordinatrice nationale du RPG arc-en-ciel, Hadja Nanténin Chérif, qui a dans son discours de circonstance, loué les efforts du gouvernement dans la mise en œuvre des réformes économiques et appelé à l’organisation rapide des élections législatives, s’en est aussi vertement prise aux leaders politiques de l’opposition dite radicale, qu’elle accuse de s’atteler à un travail de blocage et de provocation, afin dit-elle, d’empêcher la bonne marche entamée par notre peuple vers les progrès économiques et vers la démocratie.

Discours de la coordinatrice nationale du RPG arc-en-ciel Mme Nanténin Chérif:

 

La vie d’une nation est faite de péripéties dont certaines sont forcément glorieuses et par conséquent ventent l’orgueil national. Cependant, derrière ces moments de gloire, se trouvent des hommes et des femmes qui consentent d’énormes sacrifices pour des causes nationales.

 

Ainsi comme vous le savez, depuis son accession au pouvoir, le Président de la république son excellence le Pr Alpha Condé, est sur tous les fronts, pour que notre pays finisse avec la mise en place des institutions démocratiques et en même temps amorce le développement socioéconomique et culturel. De nombreuses réformes ont été mises en place pour impulser une nouvelle dynamique, pour améliorer l’économie nationale et les conditions de vie de nos populations.

Ainsi, la nouvelle politique agricole, la réforme de l’armée, la nouvelle politique énergétique, l’assainissement des finances publiques, la promotion de la bonne gouvernance, la lutte contre l’inflation, la subvention publique des activités économiques des femmes et des jeunes sont entre autres, au cœur de ces réformes.

En moins de deux ans et demi, et malgré la mauvaise foi de l’opposition radicale, la Guinée connait des progrès sensibles dans tous les secteurs économiques du pays. En plus sur le plan diplomatique, notre pays a opéré un retour impressionnant sur la scène internationale, africaine et sous régionale.

 

L’élection récente de l’ancien Premier ministre M. Kabinet Komara à la tête de l’OMVS en est la dernière illustration. Mais quel est l’apport du discours politique d’une opposition, qui consiste depuis plus de deux ans, à critiquer toutes les actions du gouvernement comme les actions négatives du pays, à nier l’ensemble des belles initiatives qui sont amorcées, à refuser de reconnaître les effets bénéfiques de nos réformes pour nos citoyens.

Comme vous, je suis triste de constater la manière dont ces opposants radicaux abaissent en permanence notre pays. Insensible aux vrais problèmes de nos populations, l’opposition radicale s’attèle à un travail de blocage et de provocation afin d’empêcher la bonne marche entamée par notre peuple vers les progrès économiques et vers la démocratie. Ainsi, irresponsable qu’elle est et n’étant pas axée sur les principales préoccupations des populations guinéennes, l’opposition radicale met tout en œuvre pour empêcher le peuple de Guinée de se doter d’une assemblée nationale. Et malheureusement, le prix que notre pays paie pour ce blocage est entre autres, la faible mobilisation de la rente du développement, notamment l’aide de l’union européenne, ainsi que des institutions internationales et des investisseurs étrangers à investir dans notre pays. Pourtant l’opposition radicale n’est qu’une alliance minée par des arrières pensés contradictoires qui font l’impasse totale sur l’intérêt national. Ces principaux leaders lorsqu’ils étaient aux affaires, ne furent que des prédateurs qui ont pillé les ressources publics et leur aversion sur les valeurs démocratiques est notoire. Ces nouveaux démocrates n’ont pas de leçon de démocratie à nous donner. En recours de leur insouciance et de leur égoïsme habituel, le peuple est en train de pousser des cris d’indignation. C’est ainsi que depuis quelques jours, nous avons constaté de nombreuses manifestations populaires dans certaines préfectures du pays dont Siguiri, Kankan, Faranah, Mandiana, Kouroussa, Nzérékoré, Lola, Beyla, Guéckedou, Kissidougou. En dépit de notre volonté de dialogue, l’opposition ne veut pas entendre raison, elle continue à s’abreuver à ses deux grandes mamelles habituelles que sont le mensonge et la victimisation. L’opposition utilise Waymark et le vote des guinéens de l’étranger comme problématique pour faire la diversion. C’est très clair pour le Guinéen lambda, que le dessein poursuivi dans sa conduite actuelle, est de repousser régulièrement l’organisation des élections législatives afin de précipiter notre pays à l’usage de la violence dans une guerre civile. Mais le peuple de Guinée est plus mûr que ces prédateurs reconvertis en leaders politiques, et ne prêtera pas le flan à la division et à la violence. Pour l’amour de notre patrie, nous devons refuser de mettre en mal notre unité nationale. Les acteurs politiques de l’opposition radicale, faute de programme politique de qualité, pour de mauvaises raisons, cherchent à nous diviser et installer l’instabilité politique, pour leur permettre d’atteindre leurs objectifs.

Nous avons le devoir de leur opposer notre refus et notre état d’âme avec calme et fermeté, nous avons le devoir de refuser le report permanent de la tenue des élections. Pressons-nous, battons-nous et surtout rassemblons notre pays, afin de permettre aux électeurs d’aller aux urnes dans plus brefs délais.
Ne nous laissons pas impressionner par des triades martiales et injustes de l’opposition sur le processus électoral. Rappelons-nous que la société guinéenne est majoritairement traversée par une volonté de changement qui passe aussi par l’organisation rapide des élections législatives.

Vive le professeur Alpha Condé,
Vive la nation guinéenne,
Vive la République,
Vive l’unité nationale,
Je vous remercie 

Synthèse: BAYO Abidine

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site