Nuits blanches autour de Dadis à Ouagadougou

dadissekouba_270_187.jpg

Arrivé aux environs de 19h30 à Ouagadougou, le mercredi 13 janvier 2010, le général Sékouba Konaté, président par intérim de la Guinée, a déjà eu au moins deux rencontres, d’hier à aujourd’hui, avec le chef de la junte militaire, Moussa Dadis Camara, en présence de Blaise Compaoré, le facilitateur dans la crise guinéenne.

Dans la matinée de ce jeudi 14 janvier 2010, le président du Faso, Blaise Compaoré, le capitaine Moussa Dadis Camara, le chef de la junte guinéenne et le général Sékouba Konaté, président par intérim de la Guinée ont eu un autre tête-à-tête. C’est la deuxième fois qu’ils se rencontrent depuis l’arrivée à Ouagadougou du général Sékouba Konaté. Que se sont-ils dit? Mystère et boule de gomme, car rien n’a filtré de ces entrevues, les parties «intéressantes» de ces rencontres tripartites s’étant déroulées en absence des collaborateurs des trois hommes.

Même le huis clos qu’a eu, dans la soirée du 13 janvier 2010, le général Sékouba Konaté  avec le capitaine  Moussa Dadis Camara, durant plus de trois heures, en présence du ministre burkinabè des Affaires étrangères, Alain Bédouma Yoda, n’a pas accouché de déclaration officielle. Les deux Guinéens sont encore dans la capitale du Burkina, logés en des endroits séparés.

Dadis Camara repartira-t-il en Guinée comme il le souhaite, tout comme ses partisans? Personne ne peut, pour l'instant répondre à cette question. Pas même le bouillant ministre de la Communication, Idriss Cherif qui qualifie le sujet de «très sensible». Prudence donc.

La scène politique guinéenne ne semble pas être favorable à ce retour au bercail du capitaine  car en son absence, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts à Conakry. Le général Konaté est désormais l’homme de l’espoir pour les Guinéens après sa promesse de nommer un premier ministre issu de l’opposition et son discours rassembleur à l’occasion du nouvel an.

Cependant les citoyens guinéens acquis à la cause du capitaine Dadis Camara ne cachent pas non plus leur désir de voir ce dernier revenir aux affaires dans son pays. Du coup, le général Konaté se retrouve dans un dilemme. «Faut-il retourner avec le capitaine président en Guinée ou non? Dans le cas où ile ne pourra pas le ramener, que faut-il dire à ceux qui le soutiennent? Les jours à venir renseigneront plus sur la place de Dadis Camara dans le jeu politique guinéen. Les nuits à Ouagadougou risquent en tout cas d’être bien courtes pour toutes ces rencontres secrètes autour de Dadis Camara, dont l’avenir commence à être problématique.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×