Opposition : Quand la NGR trahit le collectif

ngr.gif

Le Président de la République a reçu en audience au Palais Sékhoutouréya dans la soirée du mardi, 24 avril 2012, David Camara, Secrétaire général de la Nouvelle Génération pour la République (NGR), parti de monsieur Ibrahima Abé Sylla… L’entretien entre le Pr Alpha Condé et David Camara a porté essentiellement sur la CENI et la participation aux prochaines élections législatives.

Le Secrétaire général de la NGR à sa sortie de l’audience a précisé : « Les grands axes de l’entretien que j’ai eus avec M. le Président de la République tournent fondamentalement autour d’un seul point. Nous avons essayé de passer en revue la réalité politico-sociale de notre pays. Et comme tout gravite autour de la CENI, nous avons évoqué le problème de M. Lounsény Camara. Nous avons évoqué le problème de la parité au sein de la CENI. Nous avons évoqué les possibilités d’aller plus vite que possible à ces élections législatives. Les réponses que j’ai reçues du Pr Alpha Condé, ont été que c’est l’opposition qui s’était opposée dès le départ à la restructuration de cet organisme en pensant qu’elle avait tous les éléments pour défendre sa position au sein de cette CENI. Aujourd’hui la situation a changé. C’est cette opposition qui veut changer la CENI et le Président m’a fait comprendre qu’au niveau de cette institution, si on veut parler de quelqu’un proche de la Présidence, c’est un certain Ibrahima Kalil Kéita du RPG, tous les anciens membres de la CENI étant de l’opposition. En tant que Président de la République, il dit qu’il ne veut pas interférer dans les affaires de la CENI qui a son existence propre, qui est une entité autonome comme son nom l’indique. Il m’a fait comprendre que Lounsény Camara a été élu Président de la CENI par 15 voix contre 6. Il ne voit donc pas ce qu’il peut faire dans ce sens, puisque la CENI est indépendante ».

Pour sa part, David Camara a dit avoir invité le Président de la République à impliquer toutes les couches dans le processus de réconciliation et en ce qui concerne la future alliance entre NGR et RPG, le Secrétaire général dudit parti a indiqué : « La NGR est un parti politique qui a son existence propre, qui a sa philosophie et qui est intervenu dans le paysage politique guinéen pour participer à la construction du pays. Je pense que M. Abé Sylla a eu à le dire lors d’une conférence de presse. Abé Sylla avait en effet indiqué que si le Pr. Alpha Condé estimait que la NGR et ses cadres pouvaient être d’une utilité quelconque pour le pays autour d’un programme qu’ils auraient à définir ensemble, il ne dirait pas non. Je pense que cela va de soi. Quand on s’engage dans un combat politique, ce n’est pas pour défendre un homme. C’est pour travailler pour un pays. Alors s’il est question de travailler pour le pays dans les conditions normales, je ne voie pas pourquoi on refuserait».

Bureau de presse de la présidence

Source: lejouguinee.com

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives au service des guinéens

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site