Planning des opérations électorales: l'opposition fait des suggestions au facilitateur du dialogue politique

images-85.jpg

En réponse au courrier du 25 juin dernier, portant projet de planning des opérations électorales relatif aux prochaines élections législatives, que lui avait adressé le facilitateur international du dialogue politique, l’opposition guinéenne a, à travers une correspondance signée en date du 29 juin par son porte-parole Aboubacar Sylla, jugé utile d’apporter quelques suggestions, susceptibles selon elle, de contribuer efficacement à l’amélioration de la transparence et de l’équité de ces opérations.

Contenu intégral du courrier

 

Conakry, le 29 juin 2013

A l’attention de Messieurs les facilitateurs du dialogue politique inter-guinéen

Conakry

Objet : Planning des opérations électorales

Messieurs,

Nous vous remercions de votre courrier du 25 juin dernier nous transmettant un projet de planning des opérations électorales relatif aux prochaines élections législatives.

Nous nous félicitons de cette contribution des partenaires techniques qui tient compte de l’essentiel des préoccupations de l’opposition et notamment de la nécessité de lier la définition et la mise en œuvre de tout calendrier électoral à la signature de l’accord politique inter-guinéen.

Nous souhaiterions cependant apporter quelques suggestions susceptibles de contribuer efficacement à l’amélioration de la transparence et de l’équité des opérations prévues dans le cadre de ce planning.

Il s’agit principalement des délais liés à la période de révision complémentaire du fichier et à la durée de l’affichage des listes électorales provisoires. Notre suggestion est que ces délais fixés à sept (7) jours pour chacune de ces deux tâches soient portés respectivement à vingt-un (21) jours et quatorze (14) jours afin de donner les meilleures chances de réussite à ces opérations qui ont un impact considérable sur la transparence du processus électoral.

Le changement souhaité par l’opposition permettra également l’élaboration, à partir de ce planning d’opérations, d’un chronogramme mieux adapté aux conditions climatiques locales. Il nous semble en effet important que la campagne électorale qui est déterminante pour le choix des électeurs se déroule en dehors du mois d’août qui est le mois enregistrant la plus forte pluviométrie dans notre pays, avec les difficultés subséquentes de déplacement et de regroupement pour les populations.

La modification de ces délais aurait pour conséquence de prolonger de vingt-un (21) jours la durée du planning qui s’étalerait, dans ces nouvelles conditions, sur une période de quatre-vingt-quatorze (94) jours correspondant à treize (13) semaines et demie.

Par ailleurs, nous vous confirmons notre intention de prendre, par anticipation, les mesures requises afin de permettre le démarrage effectif des opérations électorales aussitôt que sera conclu l’accord politique en cours de négociation. Pour ce faire nous nous attelons sans délai à l’identification des représentants de l’opposition au sein des futures Commissions Administratives de Révision des Listes Electorales (CARLE) ainsi qu’à la désignation des deux (2) experts techniques et des membres du Comité de veille de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), comme envisagé par le cadre de dialogue.

Dans l’attente de la reprise du Dialogue politique inter-guinéen les prochains jours, nous vous prions d’agréer, Messieurs, l’expression de notre considération distinguée.

Pour l’ADP, le Collectif des partis politiques pour la finalisation de la transition, le CDR et le FDP

Le Porte-parole

ABOUBACAR SYLLA 

Synthèse: BAYO Abidine

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site