Protocole de Ouaga II : code de conduite pour le «trop poli» RPG ?

 

Après Ouaga I (Accord de sortie de crise) du 15 janvier, voici Ouaga II (Protocole d’entente) de 3 septembre 2010. En dehors de l’aspect diplomatique et protocolaire, de quoi s’agit-il ? Simplement de la finalisation apaisée de l’élection présidentielle engagée depuis le 27 juin.

 Sur le terrain on a face à face une personnalité, Cellou Dalein et un personnage, Alpha Condé. D’un côté, des sympathisants confiants et déterminés, ceux de Cellou, de l’autre, des extrémistes aigris, confus et cons, ceux de Condé !  Ceux-ci ne pourront jamais intimider ceux-là. Tout le monde s’accorde à reconnaître au premier une politesse, fruit d’une longue et bonne éducation, doublée de compétence tandis que le dernier souffrirait d’une névrose compulsive obsessionnelle. De quoi donner la chair de…pintade !

En effet, Alpha Condé veut tellement le fauteuil présidentiel qu’il faut lui préparer dès maintenant un cabanon pour l’accueillir après son échec. C’est un homme dangereux qui n’a rien à perdre en Guinée, son pays natal, mais tout à accaparer au profit de son pays d’origine préféré, la Haute-Volta (le nom Burkina Faso, plus noble, n’étant réservé qu’aux hommes intègres). Il est prêt à créer des troubles en refusant, par exemple, de signer les procès-verbaux où il serait mal placé afin de donner un prétexte à l’armée « sékoubienne » de rester au pouvoir.

Ainsi donc, Ouaga II a pour objectif de raisonner (sacré boulot !) un RPG (sigle rappelant sinistrement la révolutionnaire « république populaire de Guinée ») n’ayant aucune vision nationale mais persistant à s’embourber dans les méandres d’un mythique Mandé. Le protocole a eu un effet collatéral : le maintien du MATAP dans son rôle initial strictement technique. Que Jean-Marie Doré sillonne toutes les routes et pistes de Guinée avec les bus de Kouyaté à bout de souffle si ça lui chante mais qu’il se calme maintenant, son comportement dans cette transition ayant une odeur de transit intestinal.

Pour l’élection du 19 septembre personne n’a l’embarras du choix même si c’est chacun pour soi et Konaté pour Condé seulement: d’un côté une équipe compétente Cellou-Sidya-Abé-Soumah soudée sur une base solide, de l’autre une clique compromettante Condé-Kouyaté-Doré liée par un arc-en-ciel monocolore. A écouter les propos mielleux des partisans d’Alpha Condé, la Guinée du RPG sera « le pays du lait et du miel ». Avec lui on n’aura que du laid et du fiel ! S’il incarne le changement c’est vraiment dans le sens négatif !

Tout est faux chez Alpha X Condé, à commencer par son titre de « Pr. » ! Tout au plus il aurait été assistant, ce qui reste à vérifier pour un aventurier permanent qui ne semble être qu’un simple assisté. Son alliance commence à s’effriter avec la fragilisation de Papa Koly Kourouma contesté à domicile. Ce PaKoKou sera le dindon de la farce, Alpha Condé ne pouvant rien offrir de concret à la Forêt.

Même au niveau sous-régional,  Tonton Condé est perçu comme peu commode, voire nuisible. Prenons par exemple le Sénégal où Wade qui n’a pas de vice-président chez lui est en quête permanente de « fils président » à l’extérieur. Alpha Condé qui se décalcifie ne pourrait jamais l’appeler « papa », les deux nageant dans les « mêmes os ». Par ailleurs les autres chefs d’Etat de la zone ne voudraient pas d’un « Wade bis » !

J’ai évoqué la pintade et le dindon. Avec le coq du logo du RPG ne sentez-vous pas une odeur de ferme ? Pour éviter d’être enfermé et plumé, votez pour qui vous voulez mais ne votez pas pour Alpha Condé.

Petite mise en garde: personne n’a peur de l’armée de Sékouba. Sous son commandement partagé elle a déjà tué des dizaines sous Conté, des centaines sous Dadis. Elle pourrait sous son commandement exclusif tuer encore des milliers mais rien n’arrêtera les jeunes du pays dans leur élan pour un changement véritable.

Pour terminer, quelques perles du Net.

1°) le prénom douteux d’Alpha

Des internautes écrivent par erreur dans leurs commentaires sur le chef du RPG : Alpha, Halpa, alpa, etc. A ce rythme on verra bientôt : Malfrat !

2°) Un intello a souillé le Net en parlant de « mamadou Cellou Diallo et de Bineta ». Resté mentalement au niveau du syllabaire, quand deviendra-t-il grand pour apprendre à élire, à écrire et à conter?

3°) Lors de sa récente tournée à N’zérékoré, le tandem Cellou-Sidya a été ovationné aux cris de Sidya Diallo, Cellou Touré. C’est amusant et merveilleux.  J’aurais aimé entendre : Abé Koïvogui, Fodé Zogbelemou et surtout El «âge» alpha Compaoré (« con pas heureux » ?).

 

Je vous salue.

 

Ibrahima Kylé Diallo

Responsable de www.kylediallo.info

Mon contact : kylediallo@gmail.com

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×