Réaction du gouvernement guinéen à un communiqué de Reporters Sans Frontières

telechargement-9.jpg

L’ONG Reporters sans frontières, a dénoncé dernièrement des faits qui se seraient produits en Guinée le 16 août dernier lors de la visite du chef de l’Etat en Haute Guinée. Les contrevérités qui y sont contenues obligent le Gouvernement à réagir.

Reporters sans frontières déclare que des militants du Rassemblement du peuple de Guinée (RPG) auraient saccagé et enlevé tous les équipements de Batè FM, une radio privée implantée à Kankan en Haute Guinée, à l’Est du pays. Dans la même veine, l’ONG déclare que dans la région, un accueil hostile a été réservé au chef de l’Etat lors de sa tournée à Kankan et environs. Accueil hostile commenté par Batè FM et qui aurait amené des militants du RPG à attaquer cette radio qui aurait été fermée par les forces de sécurité. Le tout couronné par une violence exercée contre un journaliste qui a vu sa caméra endommagé à Labé, "une autre ville de la Haute Guinée".

Le Gouvernement dément ces informations d’une légèreté extrême.
Le Gouvernement déclare que les vandales qui s’en sont pris à Batè FM ont été arrêtés, les équipements repris et retournés à la radio, la station a recommencé à émettre et aucune preuve n’indique que ceux qui ont été appréhendés sont des militants du RPG. Mieux, après ces événements, le Gouvernement, à travers le ministère en charge des Droits de l’Homme et des Libertés publiques a publiquement condamné l’acte.
La Guinée, dans un contexte difficile et malgré les dérapages enregistrés par certains médias, s’efforce à appuyer la presse. Le 12 août dernier, son excellence monsieur le Président de la République, le professeur Alpha Condé, a rencontré lors d’un déjeuner les représentants de la presse. Un état des lieux sur la presse a été fait et l’expérience est appelée à se renouveler.

Le Gouvernement appelle RSF à mieux vérifier les informations qu’elle reçoit. Le Gouvernement invite les journalistes guinéens à exercer leur métier avec professionnalisme, rigueur et sérieux, dans le respect de l’éthique et de la déontologie.

Conakry, le 23 Août 2013.

Le Porte-parole du Gouvernement
M. Damantang Albert CAMARA, ministre de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle et de l’Emploi 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site