Rio Tinto soumet au gouvernement guinéen l’étude de faisabilité bancable finale du projet Simandou

960 rio tinto plc adr brings driverless trucks to pilbara operations

Le groupe minier anglo-australien Rio Tinto a soumis au gouvernement guinéen, par le biais de sa filiale Simfer, les études de faisabilité bancable de son projet de fer Simandou, plus grand gisement inexploité de fer au monde. Elles comprennent les résultats de l’étude de la mine et celle des infrastructures nécessaires pour la réalisation du projet.

«Les études sont basées sur des analyses approfondies menées au cours des deux dernières années par Simfer, China Harbour Engineering Company (CHEC), China Railway Construction Corporation (CRCC) et d'autres fournisseurs internationaux de services de construction et d’exploitation de mines », a déclaré la compagnie.

La société peut désormais, à la suite de cette étape, mettre en place le Consortium d’infrastructures indépendant, comme annoncé en janvier dernier. La fonction dudit consortium sera de financer et de construire les infrastructures portuaires et ferroviaires.

Simandou Sud est un projet d’extraction de minerai de fer auquel est intégré un projet d’infrastructures de transport jamais réalisé en Afrique. Ce gisement de fer à haute teneur (65,5% Fe), dispose d’une capacité de production annuelle s’élevant à 100 millions de tonnes, en pleine production, pendant plus de 40 ans.

Les partenaires de Simandou Sud sont la République de Guinée (7,5%), Rio Tinto (47%), Aluminum Corporation of China (“Chinalco”) (41%) et la Société financière internationale (IFC), membre du Groupe de la Banque mondiale, (4,6%).

Louis-Nino Kansoun

Source: Agence Ecofin

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site