Sékhoutouréya Le Président Alpha condé devant la presse

Alpha conde presse conference

Le Président de la République, le Professeur Alpha Condé, a tenu une conférence de presse ce mercredi 25 novembre 2014 au Palais Sékhoutouréya. Le combat contre Ebola, les résultats obtenus lors de sa dernière visite au Maroc, la prochaine visite du Président français François Hollande en Guinée, le développement des secteurs miniers, agricoles et énergétiques sont entre autres sujets abordés par le Président Alpha Condé devant les journalistes de la presse nationale et internationale.

D’entrée, le Président de la République, est revenu sur la transparence que le gouvernement a instaurée dans la gestion des fonds alloués à la lutte contre Ebola avant d’inviter la presse à s’impliquer davantage dans la sensibilisation des populations contre cette épidémie : « Si nous, on est transparent dans l’argent qu’on nous donne, il faut que les organisations qui reçoivent également des appuis soient transparentes. C'est-à-dire que l’on doit savoir qui fait quoi. Si on reçoit l’argent, il faut qu’on sache comment cet argent est utilisé et à ce niveau on a quelques problèmes de visibilité. Donc nous voulons que si un Dollar est donné à la Guinée, que ce Dollar soit effectivement utilisé pour l’objectif. Nous, on a mis en place un système de gestion de telle sorte que la Guinée ne touche pas à un Dollar.
Le premier grand problème est la sensibilisation des populations et il faut que la presse nous aide dans ce sens. La population doit aussi se mettre dans cette lutte. Notre agenda est de finir avec Ebola le plus tôt que possible ».

Dans le même combat, le Pr. Alpha Condé a indiqué que l’un de ses objectifs est de transformer Ebola en opportunités à travers le renforcement du système sanitaire du pays. C’est pourquoi, il a précisé qu’avec l’aide des partenaires, il est prévu la construction d’un Centre hospitalo-universitaire dans chaque Région administrative et un à Sonfonia, la rénovation des hôpitaux préfectoraux et la construction de dispensaires dans chaque sous-préfecture. Le chef de l’Etat a de passage souligné que pendant la visite du Président Hollande, le ministre de l’Enseignement supérieur va signer un accord avec la délégation française pour la formation des médecins guinéens afin qu’ils soient, à la longue, capables de détecter n’importe quelle maladie.

 

S’agissant de son séjour au Maroc, le Président Alpha Condé est revenu sur les accords signés : « Il est évident aussi que le fait qu’il y ait Ebola ne doit pas nous empêcher de faire des réalisations. Nous sommes avec un partenaire qui est arrivé aujourd’hui pour les petites et moyennes entreprises et pour les différents investissements. Pendant mon séjour au Maroc DONATO a signé avec ANGEL pour la viabilisation des zones industrielles à Coyah, Dubréka, Kindia et Forécariah. Ensuite, il y a la société qui va reprendre les Grands moulins, faire les biscuits et pates. Donc nous avons une série de projets pour continuer à développer l’économie, même s’il y a Ebola ». Toutefois, le Président de la République a rappelé que pendant cette période d’Ebola, toutes les manifestations sont interdites et toute personne qui déroge à ce principe va répondre devant la loi. Il a indiqué que les différentes revendications doivent désormais se faire dans le temple des lois qu’est l’Assemblée nationale.

 

En ce qui concerne la gestion du Port autonome de Conakry, le Pr. Alpha Condé a déclaré que le gouvernement va mettre un guichet unique afin que les ressources issues de ce domaine soient dans un canal pour être à la Banque centrale.
Parlant de la visite du Président français François Hollande, le Président Alpha Condé a souligné que cette celle-ci est un symbole fort en ce sens que cela démontre que tout le monde peut se rendre en Guinée sans avoir peur d’Ebola : « Hollande ne peut pas venir en Guinée et qu’on me dise que je ne participe pas au Sommet de la Francophonie à Dakar. Je crois que la France est beaucoup engagé dernière nous économiquement et surtout dans cette affaire Ebola. La Francophonie, c’est la rencontre de plusieurs Etat ayant en commun la langue française. Ce n’est pas une question de relations bilatérales entre la Guinée et le Sénégal. Donc la venue de Hollande, c’est d’abord le premier symbole. Cela veut dire que tout le monde peut venir en Guinée.
Deuxième chose, nous allons parler de l’aide que la France nous apporte contre Ebola, mais aussi de l’aide budgétaire » a-t-il dit. Dans la même logique, le Pr. Alpha Condé a indiqué que le partenariat entre la France et la Guinée dans le domaine de l’électricité avec EDG et de l’eau avec SEG sera évoqué pendant cette visite.

En ce qui concerne le développement du secteur minier, le chef de l’Etat a fait un rappel sur la signature des contrats d’investissement avec Rio Tinto, Mubadala et CPI avant de préciser que les blocs 1 et 2 de Simandou que l’Etat a récupérés de BSGR fera l’objet d’un appel d’offres international pour des questions de transparence.
Pour la dernière situation au Burkina Faso, le chef de l’Etat dira qu’il suit le peuple de Guinée qui l’a élu et le peuple burkinabé est libre de mener sa politique.

Le Bureau de Presse de la Présidence

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×