Toilettage des listes électorales en Guinée : l’opposition donne un ultimatum de 72 heures à la CENI

adp-20-20collectif-20crd-20bloc-1.jpg

L’opposition guinéenne a donné un ultimatum de 72 heures à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) pour qu’elle procède à un nouvel affichage des listes électorales en prélude aux législatives du 24 septembre prochain, soulignant que tout refus entrainera la reprise des marches de rue qui ont fait des morts les mois passés.

La plupart des leaders de l’opposition républicaine qui étaient en campagne électorale en provinces depuis le 25 août, ont écourté leur tournée pour regagner Conakry.

Au cours d’une plénière, le principal opposant guinéen, Cellou Dalein Diallo, a échangé avec les anciens Premier ministres Sidya Touré et Jean Marie Doré, l’ancien argentier du pays, Ibrahima Kassory Fofana et les ex ministres Jean Marc Telliano, Aboubacar Sylla et Mouctar Diallo.

En deux heures, l’opposition républicaine a fait le point de la situation politique, l’état des lieux de l’évolution du processus électoral et les différentes anomalies constatées sur le terrain.

Au terme de la rencontre, le leader de l’Union des forces du Changement (UFC), Aboubacar Sylla, a fait le point.

« Nous demandons à la CENI de procéder à un nouvel affichage du fichier électoral pour quelques jours pour permettre aux électeurs de constater la correction des nombreuses anomalies. C’est seulement à cette condition que l’opposition ira aux élections ».

A défaut d’une réponse « claire et nette » de la CENI, prévient le porte-parole de l’opposition, dans les 72 heures, l’opposition sera dans l’obligation de reprendre ses marches sur les places publiques.

Pourtant, les précédentes marches de protestation organisées à Conakry et provinces ont laissé un goût amer aux populations, faisant ainsi une cinquantaine de morts et des dégâts importants.

La CENI a multiplié les sorties pour rassurer l’opposition, mais cette dernière cite de nombreuses anomalies constatées dans la répartition des électeurs ET la confection du fichier électoral.

Les élections législatives, maintes fois reportées, sont prévues le 24 septembre prochain en Guinée. Les guinéens de l’étranger voteront par anticipation, deux jours avant.

Source: APA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site