Trois journalistes guinéens condamnés à 6 mois de prison avec sursis dans une affaire de tentative d’escroquerie

Justice 1

Trois journalistes de la presse indépendante guinéenne ont été condamnés par le tribunal de première instance de Conakry ce mardi à 6 mois de prison avec sursis et au paiement d’une amende de 500.000 (cinq cent mille) francs guinéens soit près de 50 euros, pour « tentative d’escroquerie » à l’endroit d’une société de brasserie, a-t-on appris de source judiciaire.

Mais ce verdict ne semble pas satisfaire la défense comme l’a fait savoir, au sortir du tribunal, Me Abass Bangoura, avocat au barreau de Guinée, commis à la défense des journalistes.

Il n’écarte pas l’idée d’interjeter appel après la condamnation de ses clients qui ont recouvré la liberté après près d’un mois de détention.

Ces journalistes ont été interpellés par des gendarmes dans le bureau du Directeur général de la société des brasseries de Guinée (SOBRAGUI), au moment où celui-ci était sur le point de leur verser des numéraires, pour ne pas publier des « informations compromettantes » pour son entreprise.

Ce piège qui leur avait été tendu visait à faire appliquer le flagrant délit contre eux, devant la justice.

Le procureur avait requis 6 mois de prison ferme contre les trois journalistes, rappelle-t-on.

Source: APA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×