Un accord sur la bauxite

Bauxite 99030

Signature entre l’Etat et AMC d’une convention qui vise l’exploitation de la mine de bauxite située dans la préfecture de Gaoual , à 360 km au nord de Conakry. Le site minier de Koumbia, accordé à la société Alliance Mining Commodities Limited (AMC) en novembre 2010 pour 25 ans d'exploitation, couvre une superficie de 728 km² dans la ceinture de Boké.

Avec une réserve estimée à 2,2 milliards de tonnes de bauxite. La production de bauxite dans cette mine devrait démarrer en 2018. A la phase d'exploitation, AMC entend produire 100 millions de tonnes de bauxite par an. Une voie ferrée de 120 km et un port fluvial devront être construits. Ces infrastructures reviendront à l'Etat au terme du projet, a souligné Bob Adam, PDG d'AMC.


Dans cette convention, l'Etat guinéen aura une participation de 10% sans contrepartie afin d'engranger des revenus directs à plus de 2.200 millions de dollars US. Avec une exonération de l'impôt sur les bénéfices de – 5 ans et une exonération sur la taxe minière et la taxe à l'exportation pour les 10 premières années, explique l'étude de faisabilité.

« Malgré notre engagement contractuel à commencer l'exportation dans les 5 ans à venir, nous prenons l'engagement devant les ministres d'Etat que le premier bateau exportera avant quatre ans au port de Kamsar, » a assuré le numéro un d'AMC.

Pour lui, l'ambition de sa société est d'être le pionnier de la nouvelle mine de bauxite après CBG (Compagnie des Bauxites de Guinée). ''Désormais, nous sommes dans une situation de confort de pouvoir appeler les moyens financiers et pouvoir développer le projet dans un temps record,'' a-t-il ponctué.

Impacts socio-économiques importants

A la signature officielle du projet, le PDG d'AMC a indiqué que l'exploitation de la mine pourrait générer à l'Etat guinéen 2 milliards 200 millions de dollars pendant 22 ans. Il créera 4 000 emplois en phase de construction et 1000 emplois permanents en phase d'exploitation.

Le ministre d'Etat en charge des Mines et de la Géologie, présidant la cérémonie de signature, a expliqué que ce projet est la première convention qui sort de la revue des conventions et titres miniers. Kerfalla Yansané a affirmé, à l'occasion, que « ce projet est très symbolique pour la Guinée. »

« Nous sommes satisfaits du travail qui a été fait. Maintenant il faut s'assurer que ce qui est sur le papier sera exécuté sur le terrain. Non seulement le calendrier de réalisation, mais aussi des obligations des deux parties,'' a-t-il plaidé.

Fadi Y Wazni, directeur général de l'AMC a révélé que plusieurs investisseurs se sont manifestés pour participer à ce projet à cause de son « plan de développement incitatif et de l'intérêt évident qu'il suscite dans le monde minier. »

Source: Afrique Actualité

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site