Un gouvernement de mission pour sortir des sentiers battus

Imagesluvlute3

Le président guinéen Alpha Condé a réitéré ce samedi au cours d'un meeting tenu au siège du parti au pouvoir, sa volonté de former une équipe gouvernementale de mission, qui sera jugée à la tâche, dont les membres seront évalués tous les trois mois.

Le chef de l'État guinéen entend à travers cette restructuration en vue, sortir des sentiers, à la grande satisfaction de ses compatriotes.

Alpha Condé qui s'exprimait devant une foule de militants, au cours d'une assemblée générale du RPG-arc-en-ciel, qui s'est déroulée ce samedi dans la banlieue de la capitale, a rappelé que l'équipe sortante aura passé les trois premières années de son mandat, à s'occuper de "macroéconomie", et que le moment était venu de mettre un accent sur des compétences qui auront une feuille de route, dès leur nomination à des postes ministériels.

Et une fois leur mission déterminée, des évaluations suivront au fur et à mesure, et ce, de façon trimestrielle.

Il a mis cette occasion à profit pour dire que la formation du nouveau gouvernement ne serait plus qu'une question de jours, et que cela ne saurait tarder.

Le président guinéen veut expérimenter un mode de gouvernance qui va reposer sur la culture du résultat. Les deux années restantes pour le mandat du professeur Alpha Condé seront déterminantes, pour lui, vu sa volonté de briguer un second mandat présidentiel en 2015.

Cette année 2014 est aussi une année électorale, car devant connaître l'élection communale et communautaire. Il faudra donc cravacher dur, pour redresser la barre, en termes de gouvernance. C'est du moins ce que pensent bien des citoyens.

Le futur gouvernement devra donc s'atteler à transformer le quotidien des populations, en favorisant la création d'emplois rémunérateurs.

Il faudra aussi mettre un accent sur les services sociaux de base, l'eau et l'électricité, qui ont besoin d'une nette amélioration. A ce jour, il faut dire que 13 quartiers de la capitale sont privés d'électricité, depuis environ un mois. Suite à une panne qui s'est déclarée sur une sous station terrienne d'Électricité de guinée (EDG), la société chargée de la gestion du secteur électrique. De telles pannes sont récurrentes dans la cité. Ce, malgré les efforts consentis par les nouvelles autorités guinéennes qui ont investi des fonds dans la réhabilitation des installations électriques.

La question de cherté de vie sera également un des volets à ne pas négliger pour la prochaine équipe gouvernementale. Alpha Condé en a conscience, quand il a déclaré récemment que "créer une prospérité partagée, réduirait la pauvreté et améliorait le niveau de vie de tous nos concitoyens". Un défi qu'il s'est fixé pour les deux ans restants de son quinquennat.

C'est pour joindre l'acte à la parole que le président a certainement procédé à la nomination du Premier ministre dans la soirée de ce samedi. Il n'a certes fait que confirmer Mohamed Saïd Fofana, le Premier sortant dans ses fonctions, mais ce geste illustre le fait que Condé voudrait aller vite. Il revient désormais à ce dernier de reprendre les choses en main, dans l'exécution du programme que va se fixer le chef de l'État, dans cette seconde phase de sa gouvernance.

Pour ce qui est de la nomination de l'équipe gouvernementale, l'opinion s'y attend, dans les heures qui suivront. Vu l'immensité de la tâche qui attend les futurs ministres.

Source:Xinhuanet

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site