Un jeune guinéen inventeur d'une pompe à irrigation reçu en audience à Sékhoutouréya

pompe.jpg

Aguibou Barry, citoyen de la préfecture de Labé, vient de libérer son génie créateur en fabriquant une pompe à irrigation dont l’objectif est de diminuer le calvaire des femmes maraichères. A motricité humaine, cette pompe est dotée d’un brevet d’invention N0 12441 de l’Organisation africaine de la propreté intellectuelle (OAPI) à la date du 23 avril 2004.

Cet homme qui a déjà expérimenté cette pompe depuis 2008 à Labé où il réside, était à Sékhoutouréya le jeudi 9 mai 2013 pour présenter son œuvre au Président de la République, Pr Alpha condé.

C’est une pompe qui aspire 8 mètres de profondeur avec un débit de 3.000 litres d’eau par heure. Selon le technicien, cette pompe peut refouler jusqu’à 15 mètres de hauteur et 100 sur un terrain plat.

Le matériel agricole est composé d’un segment, de pistons, de tuyaux d’aspiration, de colliers, de cylindres et d’un système qui permet l’aspiration de l’eau à partir d’un puits ou d’un cours d’eau. Tous les objets qui composent cette pompe sont fabriqués en Guinée.

Ce génie, à travers son ONG FAPEL (Fabrication de pompes à eau à Labé), est en partenariat avec la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) qui lui a permis d’installer 105 pompes en 2008 et 45 pour cette année dans le pays.

Pour sa participation au développement de l’industrie guinéenne, Aguibou Barry, avec son ONG, a d’autres partenaires que sont le FIDA (Fonds international pour le développement agricole), le PACV (Programme d’appui aux collectivités villageoises), les particuliers et les groupements maraichers.

A sa sortie de l’audience avec certains de ses collègues membres de l’ONG FAPEL, l’inventeur de la machine à irrigation a déclaré : « C’est un sentiment de fierté pour moi. Nous demandons au gouvernement de nous appuyer. Aujourd’hui en Guinée beaucoup de pompes sont importées alors qu’on est en mesure de les produire ici. Le chef de l’Etat l’a dit, consommons guinéen. Donc c’est ce qui nous a motivé à faire cette pompe pour lui offrir. Nous pouvons faire cette pompe à plusieurs variantes. Nous avons aussi des pompes domestiques et nous voulons que l’Etat nous assiste auprès du SNAPE (Service national d’aménagement des points d’eau) pour nous permettre d’avoir des marchés sur le plan national ».

De son côté, le ministre de l’Agriculture, Marc Yonbouno, qui a introduit cet éminent technicien auprès du Président de la République, apprécie l’invention : « C’est une très bonne appréciation. D’abord, c’est une production locale, une créativité guinéenne par un jeune guinéen. Cela veut dire que la politique agricole du Président Pr Alpha Condé est en train de trouver des échos favorables. Le Président l’a dit, il faut encourager cette initiative en faisant en sorte que nos femmes maraichères, nos groupements maraichers, utilisent ces pompes au lieu d’en importer d’autres ».

Le Bureau de Presse de la Présidence

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site