Un nouveau système de contrôle sanitaire aux frontières guinéennes à partir du 11 août

Images 25

Les autorités guinéennes ont décidé d’instaurer à partir du 11 août prochain un nouveau système de contrôle sanitaire le long de ses frontières pour tenter de contrer la fièvre Ebola, qui a fait en Guinée 365 victimes sur 497 cas enregistrés dans 13 localités.

Selon les dispositions envisagées, la Guinée compte instaurer des points d’entrée au niveau de ses frontières terrestres, soit 27 points d’entrée où il y a flux de 90 % des Guinéens vers l’étranger.

L’objectif recherché est, entre autres, d’isoler le Bec du perroquet, le triangle Guinée-Sierra Leone- Liberia.

Toutefois, rassurent les autorités sanitaires guinéennes, ces nouvelles dispositions préventives envisagées aux frontières n’ont aucun caractère xénophobe ou discriminatoire pour contrer la fièvre Ebola.

Selon le chef de la Division prévention et lutte contre la maladie au ministère de la Santé, la fièvre Ebola a fait, à ce jour, en Guinée 365 victimes sur 497 cas enregistrés dans 13 localités du pays.

En plus des foyers traditionnels jusque-là identifiés, quatre nouvelles zones ont été touchées : N’Zérékoré et Yomou en région forestière, Pita en Moyenne Guinée, Kouroussa et Siguiri en Haute Guinée.

Source: APA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site