Une légère baisse de la courbe de contamination à Ebola enregistrée en Guinée

Drsakobakeita

Le coordinateur national de riposte contre l'épidémie d'Ebola Dr Sakoba Kéita a annoncé vendredi "un ralentissement de l'incidence des nouveaux cas" d'infection du virus Ebola en cette fin du mois d'octobre, ce qui sous entend une légère baisse des cas, selon le coordinateur, qui s'est exprimé sur les antennes des médias d'état. A cette allure, Dr Sakoba Kéita table sur "un seuil non significatif des cas d'Ebola vers fin décembre".

Le coordinateur national de riposte contre Ebola a indiqué que pour ce vendredi, 78 patients sont reçus en traitement dans les deux centres de traitement qui accueillent des patients, et dans le centre de transit de Macenta. Des patients qui sont répartis respectivement à Conakry avec 5 cas, Guéckedou avec 37 cas et Macenta avec 25 cas.Dr Kéita annonce également dans la foulée la construction de 8 centres de traitement à travers le pays, où des patients seront reçus et soignés par des médecins étrangers et nationaux.

Le coordinateur de riposte contre Ebola a reconnu surtout l'effet positif produit par l'intensification de la sensibilisation à travers les médias publics et privés, ainsi que l'implication de "toutes les composantes sociales" dans la lutte. Il s'agit notamment des ressortissants des régions affectées par l'épidémie ainsi que les confessions religieuses.

Sur le terrain, le dernier verrou de réticence a sauté dans la préfecture de Macenta, avec l'adhésion de Dandano à l'intervention des équipes anti-Ebola. Ainsi, ce vendredi, selon le correspondant local de la radio d'état, basé dans la préfecture, deux nouveaux décès ont été enregistrés dans cette localité. Et que des agents de la Croix rouge ont désormais la possibilité de se charger de l'enterrement sécurisé des corps.

L'autre localité très affectée dans la préfecture de Macenta, qui est Diomankoindou, a fini elle aussi par s'ouvrir aux agents soignants.

Macenta compterait ainsi 688 contacts à ce jour, avec les cas enregistrés dans ces localités, qui jusque-là étaient fermées aux équipes anti-Ebola. Des contacts dont le suivi s'avère nécessaire pour éviter la propagation des malades.

A noter que dans le cadre de la mobilisation de la communauté internationale, le Directeur général de la Croix Rouge française, Stéphane Mantion, a été reçu jeudi par le président Alpha Condé.

Stéphane Mantion est venu en Guinée pour visiter le centre de traitement d'Ebola de Macenta en construction. Il s'agit d'un don de la France, qui sera opérationnel à partir du 15 novembre, selon Paris, et qui sera géré par des équipes de la Croix Rouge française.

Source:Xinhua

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×