Une mission onusienne en Guinée pour discuter de la consolidation de la paix

Sans titre 189

Une mission onusienne séjourne depuis mardi en Guinée pour discuter de la consolidation de la paix en Afrique de l'Ouest menacée par plusieurs phénomènes conflictuels, dont le terrorisme. Composée d'une douzaine de personnalités dont quatre représentants permanents auprès des Nations Unies, la mission est conduite par Macharia Kamau, président de la commission de consolidation de la paix des Nations Unies et représentant permanent du Kenya auprès des Nations Unies.

Selon un responsable de la communication du bureau des Nations Unies en Guinée, l'objectif principal de la visite de cette mission est d'"explorer les opportunités sous-régionales de consolidation de la paix en Afrique de l'Ouest en se focalisant sur le relèvement après l'épidémie de la fièvre hémorragique à virus Ebola", qui a frappé la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone.

Reçu en audience par le Premier ministre guinéen Mamadi Youla, accompagné d'une dizaine de ministres, le chef de la mission a mis l'accent sur la consolidation de la paix, à savoir la pérennité de la paix, ce qui suppose investir davantage dans les moyens de prévention des conflits, la primauté à l'action politique pour les règlements des conflits et le focus sur les jeunes et les femmes en mobilisant les ressources et en créant des opportunités pour ses couches vulnérables.

Au cour de cette audience, les échanges ont porté essentiellement sur l'insertion socioprofessionnelle des jeunes, la réforme de la justice, la poursuite du dialogue politique, la mobilisation des ressources pour le financement du plan de relance post-Ebola, la mutualisation des efforts pour la sécurisation des frontières, l'appui du Système des Nations Unies dans la réforme du secteur de la sécurité qui s'est traduit par la mise à la retraite de près de 4.000 militaires, la participation de la Guinée à la mission de la paix au Mali (Minusma), avec le plus grand contingent africain, composé de 850 militaires.

De même, il a été question surtout du besoin de formation d'une unité antiterroriste, pour faire face à d'éventuel attaques terroristes dans le pays.

Par ailleurs, les membres de la mission se sont entretenus avec les représentants des organisations de la société civile guinéenne pour discuter des questions de droits de l'homme et de réconciliation nationale et sur la situation des victimes des événements du 28 septembre 2009.

Avec le corps diplomatique accrédité en Guinée et les représentants des partenaires dont l'Union Européenne, la Banque africaine de développement (BAD), les discussions ont porté sur l'impact et les effets négatifs de l'épidémie Ebola sur l'économie des trois pays, la poursuite de l'appui et de la coopération internationale envers ces pays.

La mission onusienne quitteront Conakry jeudi pour la capitale sénégalaise Dakar.

Source:Xinhua

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×