Une nouvelle alliance voit le jour dans le paysage politique guinéen

 

 

 

 

Une nouvelle alliance politique dénommée Front d'union pour la démocratie et le progrès (FDP) compte s'impliquer dans l'animation de la vie publique à travers des slogans "de paix, de démocratie et d'unité nationale'', a indiqué jeudi le président du comité de coordination, Mamadou Bah Baadiko.

Cette nouvelle alliance composée de 19 partis politiques de l'opposition et de plusieurs associations et mouvements de jeunes se démarque des autres alliances politiques, a déclaré Mamadou Bah Baadiko.

''Convaincu que la Guinée ne peut en aucun cas espérer résoudre ses innombrables problèmes accumulés depuis 1958 par la politique du pire, la politiques des faits accomplis et la confrontation, nous appelons tous les acteurs politiques, des syndicats et la société civile à faire preuve d'un esprit de responsabilité, dans un sursaut de patriotisme, pour sortir du blocage politique actuel, source d'instabilité'', a fait remarquer M. Baddiko.

Selon lui, l'alliance FDP n'accepte par une unité de "façade'' comme c'est le cas au sein du Collectif des partis politiques pour la finalisation de la transition qu'il qualifie d'organisation non ''structurée'' et "trop radicale'' dans ses prises de position.

"Au plan politique le blocage est total, les élections législatives devant clôturer la transition n'ont toujours pas eu lieu'', souligne Baadiko avant de d'ajouter que le dialogue fécond et la recherche d'un consensus entre tous les acteurs politiques sont inexistants dans les faits.

Le président du comité de coordination du FDP préconise la reprise de la concertation entre tous les partenaires afin de relancer et finaliser ensemble le processus électoral dans la transparence, l'équité et le respect des lois.

"Les membres de l'alliance FDP refusent la division ethnique, la dictature, toute politique discriminatoire et toute oppression d'où qu'elles viennent", a-t-il insisté.

 M. Baadiko a, par ailleurs, déploré que les mesures économiques et financières annoncées par le gouvernement n'ont eu jusque-là aucun impact positif sur la vie quotidienne des masses.

"La faim reste le lot quotidien des populations, en ville comme à la campagne", a-t-il indiqué tout en disant que des jeunes diplômés n'ont pas d'emploi et que l'exode rural prend une allure de "sauve-qui-peut".

Source:Xinhuanet

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×