Yaya Kane écrit à Stéphanie (experte de l’UE au sein de la Céni)

yaya-20kane-20copier.jpg

Stéphanie, Je viens de lire ta correspondance adressée au Président de la CENI. Pour avoir discuté avec tes autres collègues « signataires », je ne suis pas certain qu’ils soient en accord total avec  tous les aspects de forme et de fond de tes propos. Il faut donc assumer toute seule tes propos, c’est plus responsable.

En contestant à 2 contre 7, les conclusions d’un groupe de travail composé de 9 experts de haute facture en matière d’organisation et de conduite de processus électoraux en Guinée, en Afrique et en Europe, qui ont travaillé d’arrache-pied pendant 4 jours pour que la CENI, en assemblée plénière, propose au facilitateur du dialogue politique en cours un chronogramme acceptable, vous ne faites pas preuve d’esprit démocratique ou alors vous êtes persuadés que vous êtes seuls à détenir la vérité et l’expertise électorale. Quelle prétention !

Lorsqu’il a fallu donner une réponse aux Partis politiques au dialogue, les commissaires et experts en appui à la CENI ont présenté en plénière du dialogue une séquence « préférentielle » des opérations de préparation des élections. J’ai été mis en minorité au Palais et me suis abstenu de présenter une autre séquence, simplement pour que nous parlions d’une même voix et que le dialogue aille de l’avant. Pourtant je reste toujours persuadé qu’en structurant autrement la séquence des opérations techniques du chronogramme proposé, nous aurions pu proposer  le 21 juillet 2013 comme date du scrutin des législatives. Je vous le démontre quand vous le voulez.

Il faut que tu saches Stéphanie que nous ne faisons pas de « fétichisme » des dates. Si Alex et toi évaluiez comme nous la situation sociopolitique de notre pays, tu tiendrais des propos plus responsables. Car tenir de tels propos, c’est nier la fragilité des accords politiques en cours pour en finir avec la transition. Prendre son temps, par dogmatisme de procédures linéaires (techniques ou juridiques), c’est donner libre cours aux diatribes des extrémistes de tous bords  sur les médias, dans les marchés, dans les « grin », etc. D’autre part, organiser des élections en août comme le suggère le chronogramme d’Alex, c’est ignorer qu’en Guinée et surtout à Conakry (plus de 22% de l’électorat national), c’est la période des pluies intenses, continues et permanentes.

Par ailleurs, je peux t’affirmer que les 25 commissaires que tu côtoies tous les jours sont  prêts à accueillir avec attention toutes les remarques et suggestions des experts étrangers en appui à la CENI pour qu’ensemble nous organisions des élections crédibles, transparentes et paisibles en Guinée, mais à la seule condition que tes propos soient courtois. En effet, comme je te l’ai souvent dit, il faut absolument t’abstenir de tenir des propos désobligeants à l’égard des Commissaires et Personnel de la CENI, car ton message ne sera pas audible. Par exemple, dire du travail de quelqu’un que c’est une « connerie » est inadéquat et inacceptable.

Autre chose, j’apprends que tu fais circuler partout ta lettre adressée au Président de la CENI. Je veux attirer ton attention sur le fait qu’à l’instar des commissaires, les experts en appui à la CENI sont tenus par des devoirs de réserve. Si cette lettre atterrissait sur le net ou tout autre média, les experts de l’UE seraient responsables de l’impact négatif que ta démarche pourrait avoir sur l’accord et l’inclusivité encore fragiles obtenus au dialogue politique en cours. Je t’informe, si tu ne le savais pas qu’un consensus sans ambigüité s’est dégagé sur les amendements à apporter au chronogramme proposé par les experts de votre commission ad-hoc et présenté par Mme Camara à la plénière du 14 juin 2013.

Enfin, à propos de CONTIPRINT, dossier que vous (UE) nous avez obligé à signer dans la précipitation, je viens de recevoir la maquette des bulletins de vote qui devaient être utilisés pour le 30 juin. Cette maquette n’est pas du tout conforme à la toute première maquette proposée à la CENI en 2012. Alors que les bulletins proposés en 2012 étaient en A3, ceux de 2013 semble être en A4 au même prix (majoré de 5%). La commission de passation des marchés de la CENI souhaite recevoir des explications lundi 17 juin 2013 lors de sa réunion de 16h 00 dans mon bureau.

Conakry le 15/06/2013

Yaya KANE

Directeur des Opérations-CENI

Commission ad hoc de réactualisation du chronogramme des Législatives :

  • Commissaires CENI : Mme Camara, Me Kébé, Dr Bérété, M. Kane, M. Keita
  • Experts OIF : M. Fall, M. Tall
  • Experts UE: M. Gysel, Melle Vergniault

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×