450 million$ pour stimuler le commerce et les investissements dans les pays touchés par Ébola

Images 53

La Société financière internationale (SFI/IFC), filiale de la Banque mondiale chargé du secteur privé,  a annoncé, le 5 novembre, l’apport d’un financement d’au moins 450 millions de dollars pour favoriser les échanges  commerciaux, les investissements et l’emploi dans trois pays touchés par l’épidémie d’Ebola (Guinée, Liberia et Sierra Leone).

Cette initiative dédiée au secteur privé inclura le financement de projets d’intervention rapide à hauteur de 250 millions de dollars, et au moins 200 millions de dollars en projets d’investissement planifiés pour appuyer la relance économique après l’épidémie.

L’initiative de l’IFC fait partie des efforts plus généraux initiés par le groupe de la Banque mondiale visant à fournir un appui pendant l’épidémie d’Ébola et à préparer la relance économique dans les pays les plus affectés par la crise.

L’initiative inclut une facilité de trésorerie d’urgence Ébola d’un montant de 75 millions de dollars afin de financer les importations essentielles des pays affectés. Ce programme d’intervention rapide a été approuvé la semaine dernière par le Conseil d’administration de l’IFC. Elle sera dans un premier temps mise à disposition afin de financer six banques actuellement clientes de l’IFC, et pourrait être étendue à d’autres banques. La facilité permettra d’appuyer l’importation de biens de première nécessité, et notamment d’énergie, de denrées alimentaires et agricoles, et d’autres biens manufacturés.

Source: Agence Ecofin

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site