Conférence de presse : l’opposition exige les conditions de transparence des élections législatives

opposition.jpg

L’opposition guinéenne réunie au sein du Collectif des Partis politiques pour la finalisation de la transition et de l’ADP (Alliance pour la Démocratie et le Développement) a tenue une conférence de presse ce jeudi sur la situation politique difficile dans laquelle végète la Guinée.

Une situation marquée par la volonté délibérée du pouvoir en place et de la CENI de Loucény Camara , d’organiser un hold-up électoral lors des législatives prochaines, et l’instauration, de fait, d’un Parti unique qui conduira la Guinée à un régime autocratique.
Autour de la table du présidium, il y avait Sidya Touré de l’UFR, Lansana Kouyaté du PEDEN, Aboubacar Sylla de l’UFC, Fodé Mohamed Soumah de GECI, Mouctar Diallo de NFD, Fodé Oussou Fofana de l’UFDG et Sékou Konaté leader d’une toute nouvelle Formation politique, membre de l’ADP.
Pour l’essentiel, les débats ont porté sur la recomposition de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) et la reprise de ses démembrements où, pour des questions d’économie, dit-on, on a écarté les représentants des partis d’opposition, pour ne retenir que le RPG au pouvoir qui accapare désormais les 80% desdits démembrements.
Il s’est agi aussi du fichier électoral que la CENI fait audité en dehors des acteurs concernés par les élections ; l’introduction d’un nouvel opérateur du nom de Way-Marck que personne ne connait ici et l’utilisation de nouveaux kits au nombre du 2050 qu’on est en train de déployer à l’intérieur du pays.
Il a été également question du cas des Conseils Communaux et des CRD tous élus au suffrage universel et qu’on vient de destituer par décret et remplacer par des Délégations spéciales composées de militants du RPG (parti au pouvoir). Cela dans des zones où ce Parti n’a jamais gagné une élections.
Face à la détermination systématique du pouvoir et de sa CENI de travailler dans la transparence, l’opposition a annoncé une série d’actions à entreprendre pour expliquer aux populations la nécessité de s’opposer à la fraude qui s’organise. Dans ce cadre précis, le Collectif et l’ADP tiendra dès ce Samedi 17 Mars 2012, à partir de 10h, un meeting de sensibilisation au stade de Bonfi, dans la Commune de Matam.
Elle a indiqué par ailleurs qu’elle vient d’adresser une correspondance au Président de la République pour lui demander de s’impliquer dans la solution des problèmes qui ont été soumis au fameux dialogue qui n’aura été qu’un recensements des divergences entre les parties en présence.
Cette démarche de l’opposition vise, en fait, à ouvrir d’autres discussions pour régler les problèmes fondamentaux liés au processus électoral afin d’éviter au pays des tentions inutiles.
Avant de revenir en détail, sur les autres questions traitées au cours de cette rencontre, disons que celle-ci aura valu par la clarté des exposés et la hauteur de vue des conférenciers.

Cellule Com UFR.

Source: Cellule Com UFR.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×