Courte explication de texte de la pensée d’Alifa Condé

sans-titre-3.png

 «Pas d’élections tant que toutes les conditions techniques ne sont pas remplies » dixit Alpha Condé ».  Voilà une phrase d’Alifa Condé reprise par des compatriotes sur le Net et qu’ils ont tenté de développer, hélas sans encore comprendre le ‘’psychisme’’ du Chef de facto de l’Etat guinéen.  A lire leur texte, il est clair qu’ils n’ont pas saisi ce que Mr A. Condé a voulu dire.

Si vous permettez, aidons-nous les uns les autres à mieux cerner ce maniaque de la contradiction et manipulateur émérite de gens crédules.  Il se disait lui-même lors de la présidentielle, ‘’dialecticien’’ qui fait thèse, antithèse et synthèse (ses propres mots) .

Pour faire simple et que tout le monde comprenne facilement le sens de mon propos, référons-nous à la communication ‘’pondue’’ juste après l’entrevue de MM Cellou Dalein et Alifa Condé : ‘’Pour  Kiridi Bangoura les préoccupations des acteurs guinéens impliqués dans le processus électoral sont entre autres la finalisation du transfert de la totalité des données alfa-numérique et bio-numérique de la société Sagem vers le nouvel opérateur de la révision des listes électorales Waymark ; la transparence et le partage de l’information entre la CENI et tous les acteurs électoraux, singulièrement les partis politiques participant aux élections et les partenaires Pour techniques et financiers; le déroulement dans les meilleurs délais d’une révision exceptionnelle de la liste électorale sur toute l’étendue du territoire national ; le respect rigoureux des dispositions légales régissant l’organisation des élections en Guinée notamment la loi organique portant code électoral, la loi 013 portant création, attributions, composition, organisation et fonctionnement de la CENI. ‘’

Vous comprendrez donc maintenant ce qu’Alifa Condé veut dire par ‘’conditions techniques…remplies’’ : tant qu’ils n’auront pas réussi à magouiller en s’appropriant l’entière liste électorale et surtout qu’elle soit malléable pour eux, il n’y aura pas de législatives.

Voilà ! Il est étonnant que certains compatriotes se laissent encore prendre par les paroles et attitudes conciliantes en apparence d’Alifa Condé. Il ne s’est pas donné tout ce mal pour céder si facilement d’autant plus que l’homme est têtu et s’estime être le Guinéen le plus béni maintenant.  Nous avons aussi tendance à oublier que dans son plan, il lui faut absolument le contrôle de l’Assemblée nationale pour s’écrire une autre constitution plus présidentialiste, en phase avec son idéologie dirigiste et légaliser sa dictature.  Ainsi, il sera couvert ; et ni l’opposition ni la Communauté internationale ne pourront le taxer de violer les lois.

‘’Elémentaire non ? Mon cher Watson !’’

La seule chose qui fera échouer Alifa Condé est une opposition déterminée mais surtout entreprenante et appuyée par les opinions nationale et internationale pour son bon droit.  Mais malheureusement, sur ce plan malgré les actions courageuses menées sur le terrain, le Collectif et l’ADP manquent encore de stratégie efficace de communication tous azimuts au point que seuls les Guinéens concernés savent qu’il y a un problème en Guinée. Cela explique aussi, entre autres, que la Cedeao ait eu le toupet de désigner Alifa Condé comme médiateur pour la Guinée-Bissau ; alors que la Guinée-Conakry en a elle-même urgemment besoin.

Voilà ma contribution à l’explication volte-face des phrases d’Alifa Condé concernant son compromis qui pour lui est un attrape-nigaud car il n’envisage pas de céder, en tout cas de bon gré.

I.Diallo "Ollaid"

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site