(COVID-19) Guinée : le président proroge d'un mois l'état d'urgence sanitaire

Images 25Le président guinéen Alpha Condé a prorogé vendredi d'un mois l'état d'urgence sanitaire, lequel sera en vigueur jusqu'au 16 septembre dans tout le pays. Dans un message à la nation, il s'est réjoui de la discipline globalement observée au regard des mesures sanitaires, tout en regrettant un relâchement dans l'observation de certaines d'entre elles. "Je constate que depuis quelques semaines, les efforts de lutte contre le virus se confrontent à un relâchement coupable de ces mêmes mesures", a-t-il ainsi dit en déplorant que le port du masque soit "négligé par une frange de plus en plus importante de la population".

Pour lui, l'installation de barrages filtrants et la surveillance des axes routiers ne parviennent pas à rompre la propagation de l'épidémie à l'intérieur du pays, où plusieurs préfectures ont déjà enregistré leurs premiers cas d'infection.

Citant les statistiques de l'Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS), Alpha Condé a observé que du 15 juillet au 15 août, l'indice de positivité était passé de 7,9% à 6,7%, un baisse encore trop faible qui démontre que le virus "continue à se propager dans notre pays". A ce jour, sur 74.235 personnes testées, on compte 8.260 cas confirmés contre 7.177 guérisons.

Pendant ce temps, le taux de décès hospitalier est estimé à 0,6% pour un total de 50 décès à l'hôpital.

"Notre pays entame son sixième mois de lutte contre cette épidémie. L'efficacité de notre stratégie réside dans notre capacité à nous astreindre, dans la durée, au respect rigoureux des mesures édictées", a rappelé Alpha Condé pour qui la dynamique doit être maintenue. A défaut, "les efforts seraient tout simplement contre-productifs et les sacrifices déjà consentis, inutiles".

"Vous ne devez donc pas baisser la garde au risque de connaître le recul enregistré par certains pays dont les gouvernements se sont trouvés dans l'obligation de prendre à nouveau des mesures drastiques allant jusqu'au confinement des populations", a-t-il averti.

Par ailleurs, M. Condé a annoncé une reprise des vols commerciaux internationaux, conditionnée au respect strict des mesures sanitaires en vigueur, sous réserve de réciprocité, tandis que le couvre-feu est repoussé de 0h à 4h du matin à Conakry.

Source:Xinhua

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site