Déclaration conjointe du collectif et de l’ADP relative au processus électoral en cours

leaders-oppisition.jpg

Pour dit-elle dénoncer les "violations récurrentes" par le Président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), des principes et des règles qui régissent la gestion du processus électoral, l'opposition guinéenne dit se réserver le droit d’entreprendre, dans les jours à venir, une série de manifestations pacifiques à Conakry et à l’intérieur du pays et décide par la même occasion, de ne pas participer à la composition des démembrements de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) compte tenu, selon elle, des conditions irrégulières qui entourent leur désignation.

Communiqué:

L’ADP et le Collectif déplorent que la Commission Electorale National Indépendante (CENI) tombe de nouveau dans ses anciens travers qui furent à la base de sa perte de crédibilité, sa dissolution et sa recomposition. En l’espace de quelques semaines seulement, le nouveau Président de la CENI qui perd progressivement sa crédibilité, a mis en évidence son incapacité à garantir l’indépendance de son institution. L’ADP et le Collectif dénoncent les initiatives unilatérales et les violations répétées par son Président des procédures de prise de décision prévues par la Loi 016 portant composition, organisation et fonctionnement de la CENI. En effet, le Président de la CENI, sans aucun mandat de l’assemblée plénière souveraine et sans la moindre concertation avec les membres du Bureau exécutif, s’est lancé frénétiquement dans les actions suivantes :

- La dissimulation depuis plus d’un mois du rapport final de la mission de vérification de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) ;

- La publication d’un chronogramme d’élections entérinant le maintien de l’opérateur technique actuel et non approuvé par les instances décisionnelles de la CENI ;

- Le refus de publication du second chronogramme (Plan B) de la CENI qui prévoit le recrutement par une procédure d’appel d’offres accélérée d’un nouvel opérateur technique ;

- La création d’un comité technique de révision du Fichier électoral dont la mission recouvre toutes les prérogatives techniques de la CENI qui se trouve ainsi dépouillée de l’essentiel de ses attributions ;

 - L’attribution aux préfets, sous-préfets, maires et autres délégations spéciales de la mission d’installation des démembrements de La CENI, en violation des dispositions légales.

Dans ce contexte, les partis membres de l’ADP et du Collectif ainsi que le RDIG et l’AFAG décident de ne pas participer à la composition des démembrements de la CENI compte tenu des conditions irrégulières qui entourent leur désignation.

En raison du refus par le pouvoir actuel de tout dialogue susceptible de décrisper le climat politique et après les violations récurrentes par le Président de la CENI, des principes et des règles qui régissent la gestion du processus électoral, l’ADP et le Collectif se réservent le droit d’entreprendre, dans les jours à venir, une série de manifestations pacifiques à Conakry et à l’intérieur du pays.

L’ADP, le Collectif et tous les partis alliés confirment leur détermination à user de tous les moyens légaux pour que soient réunies les conditions d’élections législatives crédibles et transparentes. Ils appellent le Peuple de Guinée à rester mobilisé pour l’avènement en Guinée d’une société démocratique et d’un état respectueux des droits de l’homme.

 

Les partis politiques membres de l’ADP et du Collectif demandent à toutes leurs structures de Conakry et des préfectures de l’intérieur du pays de refuser toute in ion sur la liste d’un quelconque soi-disant démembrement de la CENI et ce, jusqu’à nouvel ordre. Cette position se justifie par le fait que la constitution des démembrements de la CENI dans le contexte actuel n’obéit à aucune disposition légale et se fait en violation du Règlement Intérieur de l’institution. En effet, non seulement cette action s’inscrit dans un programme qui découle d’un chronogramme d’élections rejeté par l’ADP et le Collectif mais elle fait appel dans cette opération aux préfets, sous-préfets et maires qui ne devraient en aucune façon être impliqués dans la mise en place de démembrements qui relèvent exclusivement de la CENI. Au fur et à mesure de l’évolution de la situation, des instructions complémentaires seront adressées au moment opportun et de nouvelles dispositions éventuelles portées à la connaissance des responsables des fédérations respectives.

Les partis membres de l’ADP et du Collectif remercient leurs responsables, militants et sympathisants pour leur engagement sans faille dans le combat politique pour l’avènement en Guinée d’une véritable ère de liberté, de justice et de démocratie. 

Collectif des partis politiques pour la finalisation de la transition et de l’ADP

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site