Des échaffourées signalées lors de la marche de l'opposition de ce mercredi à Conakry

e15f9f5300.jpg

La marche de l’opposition de ce mercredi a été marquée par des échauffourées entre d’une part les manifestants et d’autre part les forces de l’ordre et militants du RPG Arc en ciel. Comme prévue, l’opposition guinéenne a marché ce mercredi sur l’axe de la Route ‘’le prince’’ dans la commune de Ratoma à Conakry ainsi que dans certaines autres grandes villes de l’intérieur du pays.

Une opposition qui n'a de cesse de réclamer d’une part plus de transparence et de justice lors de l’organisation des prochaines élections législatives mais aussi et surtout un dialogue politique franc et sincère avec le pourvoir d’Alpha Condé et le départ du couple Sabary Weymark en prélude à la révision du ficher électoral.

A Conakry, la capitale, la marche a démarré aux environs de 9 heures au rond point d’Enco 5 dans la commune de Rotoma et ce en direction de l’esplanade du stade de 28 septembre située dans la commune de Dixinn soit une distance d’une trentaine de kilomètres. Une distance que les leaders Cellou Dalein Diallo, Kassory Fofana, Lansana Kouyaté, Mouctar Diallo, Faya Millimono, Jean Marc Telliano et autres ont parcouru pendant plus de six heures d’horloge.

Contrairement à la marche pacifique du lundi 18 février dernier, celle de ce mercredi a été marquée par des échauffourées au siège du parti RPG ARC-EN-CIEL entre d’une part les manifestants et d’autres part les forces et les militants du RPG Arc-en –ciel, favorables à Alpha Condé, à coup de gaz lacrymogènes et des jets de pierre.

Le bilan des affrontements fait état de plusieurs blessés graves, près d'une cinquantaine selon nos informations, et des dégâts matériels importants tant au niveau des manifestants qu’à celui des forces de l’ordre, selon une source médicale jointe au téléphone par koaci.com.

A signaler que cette marche pacifique qui était autorisée par les autorités de Conakry, s’est déroulée en l’absence du Président de la République Alpha Condé. Ce dernier qui a quitté Conakry, ce mercredi pour la Côte d'Ivoire afin de participer au sommet des chefs d’Etat de la communauté économique des états de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) consacré à la crise au nord Mali.

Ibrahima Bah

Source: koaci.com

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site