Ebola: les pays de l'Afrique de l'Ouest renforcent les mesures préventives comme l'épidémie se propage

Telechargement 1 5

L'épidémie de fièvre Ebola qui sévit depuis plusieurs mois en Afrique de l'ouest a fait près de 1 000 morts. Le virus mortel a touché quatre pays que sont la Guinée, le Libéria, la Sierra Leone et le Nigeria.

La Côte d'Ivoire, frontalière de la Guinée et du Libéria, n'est pas encore atteinte par la maladie, amenant les autorités à renforcer les mesures préventives.

Les autorités sanitaires du pays ont annoncé le 10 août que tous les passagers à leur arrivée à l'aéroport d'Abidjan seraient soumis à la prise de température avec le thermomètre à infrarouge, et qu'un dispositif de lavage des mains a été mis en place dans les aéroports. Celles-ci font également état de plusieurs autres mesures d'urgence dont le renforcement des mesures de contrôle sanitaire et de screening aux frontières terrestres aériennes et maritimes. Le gouvernement ivoirien a rappelé aux populations d'éviter de serrer les mains et de faire des accolades.

Pour la Mauritanie, il n'y a pas encore de cas détecté mais les autorités sanitaires ont pris un certain nombre de précautions pour éviter l'épidémie.

Les autorités sanitaires mauritaniennes ont décidé de renforcer le contrôle sanitaire au niveau des frontières avec le Mali et le Sénégal "par mesure de prévention face à l'épidémie d'Ebola sévissant en Afrique de l'Ouest". Les contrôles sont renforcés et les passages de nuit aux frontières ont été limités en vue d'un meilleur dépistage d'éventuels cas de voyageurs porteurs du virus Ebola.

Quant à la Zambie, le gouvernement a décidé de couper la circulation des personnes entre le pays et les régions touchées par le virus Ebola.

Le gouvernement zambien a annoncé samedi que les personnes venant des pays touchés par le virus Ebola ne seraient pas autorisées à entrer dans son territoire. Par ailleurs, les Zambiens ne sont pas autorisés à se rendre dans ces pays, peut-on lire dans une déclaration du ministère de la Santé publiée sur son site internet.

De plus, tous les Zambiens qui ont voyagé dans les zones touchées par Ebola seront soigneusement sélectionnés et mis en quarantaine.

Et au Rwanda, le premier cas suspect a été signalé le 10 août.

Selon une déclaration du ministère rwandais de la Santé, un étudiant européen soupçonné d'avoir attrapé le virus Ebola a été mis en quarantaine à Kigali. Les échantillons de sang du patient, admis à l'Hôpital King Faisal, ont été envoyés à un laboratoire international. Les résultats pourraient sortir dans 48 heures. Le gouvernement rwandais appelle le public à rester calme et vigilant, affirmant que les autorités suivent de près la situation.

La déclaration indique que toutes les mesures préventives nécessaires ont été prises, indiquant que "les travailleurs de la santé ont été formés à travers le pays et son vigilants", ce qui permettra de détecter et notifier rapidement les cas suspects et de faire des arrangements appropriés.

La même nouvelle pour la Roumanie: un premier cas suspect d'Ebola a été signalé le 10 août en Roumanie, rapporte la presse locale.

Il s'agit d'un Roumain de 51 ans, qui a été admis dimanche après-midi à Bucarest, à l'Institut national Matei Bals pour les maladies infectieuses. Les échantillons seraient envoyés à Francfort pour confirmation si les données révèlent une suspicion d'Ebola. Le laboratoire allemand aura besoin de 3 à 7 jours pour donner ses résultats.

S'il est confirmé infecté, ce sera le premier cas en Roumanie et aussi en Europe centrale et de l'Est.

Source:Xinhua

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×