Ebola pourrait coûter 1 à 1,5 point de PIB à la Côte d'Ivoire, à la Guinée, au Liberia et à la Sierra Leone

Images 260

La Banque africaine de développement (BAD) a estimé, le 26 août, que la redoutable  épidémie d'Ebola pourrait coûter entre 1 et 1,5 point de PIB au Liberia, à la Sierra Leone et à la Guinée, trois pays déjà touchés, ainsi qu'à la Côte d'Ivoire, qui est jusqu’ici non affectée.

«Ebola va probablement coûter 1 voire 1,5 point de PIB aux pays de l'Union du fleuve Mano», une organisation regroupant le Liberia, la Sierra Leone, la Guinée et la Côte d'Ivoire, «des pays qui commençaient à se remettre difficilement des années de crise, des guerres civiles des années 60, 80 et 90», a déploré Donald Kaberuka, le président de la BAD, lors d'une conférence de presse à Abidjan.

M. Kaberuka a notamment estimé que «la sécurité alimentaire au Liberia est mise en péril», le virus menaçant la tenue des récoltes. Dans ce pays, «si aujourd'hui les gens ne s'occupent pas de l'agriculture, il y aura une crise alimentaire. Voilà le premier impact direct sur les paysans dans cette région», a-t-il déclaré.

Le président de la BAD a également noté que «la multiplication des clôtures des frontières terrestres et aériennes dans beaucoup de pays africains risque de coûter beaucoup au commerce et aux flux économiques». «Là, vous voyez des pays à 8000 km de l'Afrique de l'Ouest interdire aux ressortissants d'Afrique de l'Ouest de voyager chez eux quand l'Organisation mondiale de la santé n'a pas recommandé que les avions ou le commerce s'arrêtent», s'est-il inquiété.

M. Kaberuka a fait savoir par ailleurs que l’Afrique, à cause d'Ebola, «risque son image, voire des fuites d'investissements, une nouvelle stigmatisation, au moment où le continent commençait à décoller».

«Nous devons prendre toutes les mesures de précaution nécessaires, mais il faut aussi éviter la panique, la psychose, qui (vont) conduire à des mesures à long terme préjudiciables pour l'Afrique», a-t-il insisté.

L'épidémie a fait au total 1.427 morts (confirmés, probables ou suspects) dont 624 au Liberia, 406 en Guinée, 392 en Sierra Leone et 5 au Nigeria, selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) arrêté au 20 août.

La BAD a accordé une aide de 60 millions de dollars (45,65 millions d'euros) aux pays touchés par Ebola en Afrique de l'Ouest.

Source: Agence Ecofin

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site