Fin de balade d’un pourri à Paris

image001.jpg

AC, le « PD élu » a choisi la période de manif du 30 juin 2012 de la Gay Pride pour se balader à Paris. Coïncidence ou accointance ? Peu importe ! Ce qui doit retenir l’attention chez un politicien, c’est justement son orientation politique et son action pratique.

Ainsi, le président « Ali » Condé, flanqué de certains de ses « 40 voleurs » a rencontré il y a quelques jours le Président F. Hollande, son soi-disant « camarade » mais réel compatriote qu’il n’oserait pas tutoyer. Je souligne que François n’est pas Guinéen et, probablement, ne souhaiterait pas le devenir ; c’est Alpha qui est Français et ne souhaite que le rester. Un président « normal » a donc reçu un président « anormal », a-t-on dit. Vu sous cet angle, je dirais que l’accueil a été tout à fait normal.

 

En effet, s’est-il agi d’une visite officielle? Non ! Car le « rose »François n’a pas déroulé le tapis rouge pour « Alpha le Rouge ». Ce dernier (dans tous les sens du terme) n’a pas eu droit à l’escorte motorisée ou à une revue de troupes. Une visite privée alors ? Pas tout à fait ! On n’annonce pas officiellement une visite privée; on l’effectue peut-être avec sa famille mais pas avec ses fonctionnaires. Elle est faite pour se reposer, ce qui suppose qu’on a déjà travaillé. AC travaille-t-il pour le bien de son pays ou se balade-t-il pour bouffer ce qu’il a volé ? Une balade intéressée? Certainement ! L’objectif est d’avoir une photo avec François sur le perron de l’Elysée. La photo à tout prix a été obtenue, mais à quel prix ?

 

AC n’a jamais été, partout où il a été, un hôte de marque mais un homme remarqué par son incompétence. Rien d’étonnant qu’un ignare soit ignoré par les médias. Partager une photo ne signifie pas partager les mêmes valeurs. François est un socialiste de conviction qui cherche, entre autres, à réduire l’endettement de son pays ; Alpha est un communisant de façade qui s’enrichit au détriment de son pays.

 

Comment AC, président de Guinéens et non des Guinéens, a-t-il été reçu par ses concitoyens de Paris ? Il y a eu, d’un côté, ceux qui l’ont accueilli directement à l’aéroport du Bourget, moyennant rétribution. Il s’agit de patriotards vénaux qui se sont levés tôt pour vendre leurs acclamations niaises ! Il y a eu, de l’autre côté, ceux qui l’ont reçu indirectement, en manifestant près du siège de l’Assemblée Nationale française, symbole de démocratie. Il s’agit de patriotes venus simplement y exprimer, dans le calme et la discipline, leur indignation. Ce ne sont pas des brûleurs de pneus ou des casseurs de vitres de voitures, comme des voyous. Les forces de l’ordre y étaient présentes mais aucun incident n’a eu lieu, certains manifestants étant tellement bien habillés et de bonne tenue qu’on les prendrait pour des députés français « issus de la diversité ».

 

Voyons maintenant en vrac quelques propos patoisants du « Pr. AC ».

 

- Depuis que le Président Hollande a été élu, AC affirme qu’il dort tranquillement. Qu’est-ce que le chef de l’Etat français en a à foutre du sommeil d’un vieillard ? Il a été élu, lui, pour un vrai changement et mène de front plusieurs chantiers en France. Quant à l’insomniaque AC, il a été hissé, par cooptation « ouest-africano-francophonique », à la tête de l’Etat guinéen où son changement est synonyme de foutoir ethnocentriste.

 

- AC estime que les élections législatives pourraient avoir lieu « à la fin de la saison des pluies ». Sommes-nous à la merci de l’alternance des saisons ou des caprices d’AC ? Encore du vent, mais toujours pas d’eau ou d’électricité.

C’est l’occasion de s’exprimer sur la constitutionalité du CNT (Conseil National de la Transition). Je n’ai pas de doute : le CNT est légal tant que l’Assemblée Nationale n’est pas « nommée » ! Mais j’ai des inquiétudes : il n’assume pas convenablement ses fonctions législatives, d’où la question sur son opportunité. Reflète-t-il le paysage politique guinéen ? Est-il donc légitime ? Rien n’est moins sûr ! Quand on dit que le mérite d’une institution provient du simple fait d’exister, c’est qu’elle n’est pas très utile. Gardons notre CNT et ne le désinstallons que lorsque la prochaine Assemblée sera installée. Comme nous sommes dans une transition qui ne finit pas, que le CNT profite de cette situation qui s’éternise. Le coma politique est du pain béni pour certains.

 

- sur RFI, AC a frappé fort. Il a dit : « Ce qu’il faut dans l’immédiat pour le Mali, c’est la mise en place d’un gouvernement d’union nationale avec les partis politiques maliens, sécuriser les hommes politiques à Bamako…. ».

 

Serait-ce salutaire pour le Mali d’avoir un gouvernement d’union nationale avec des partis politiques burkinabés ou zimbabwéens ? Pour notre « panafricaniste », l’important est de sécuriser les hommes politiques à Bamako. Et ceux de Gao où règne le chaos ? Que pense-t-il des femmes politiques et du reste de la population ?

 

Voyons enfin, après ses propos, un des actes d’AC : la libération de certaines personnes injustement arrêtées à la suite du « faux coup du 19 juillet ». Faut-il remercier un terroriste pour avoir relâché des otages ? La Guinée d’AC est vraiment « ethno folklorique » ! Voici l’idée qu’AC veut accréditer : on a fait passer Toumba Diakité comme l’« unique responsable du massacre du 28 septembre ». Maintenant, il faut faire passer Bah Oury comme l’ « unique cerveau du pétaradant évènement du 19 juillet ». Comment de tels mensonges peuvent-ils devenir des vérités ? En appliquant à la lettre la légendaire « Charte de Kourou kan Wouya » !

 

Je vous salue.

 

Ibrahima Kylé Diallo,

Responsable du site www.guineeweb.net

I.Kylé Diallo

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site