Guinée : la FAO lance un programme d'aide aux ménages ruraux affectés par Ebola

Images 213

L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a annoncé mardi le lancement d'un programme d'aide à la production vivrière en faveur des communautés rurales dévastées par Ebola en Guinée, en association avec la Banque mondiale et le gouvernement guinéen.

Dans le cadre de cette initiative, 5 millions de dollars seront investis dans ce programme destiné à venir en aide aux ménages ruraux dont les moyens d'existence et l'accès à la nourriture sont fortement menacés par l'impact du virus.

"Ces fonds représentent une contribution cruciale au renforcement de la résilience des communautés dont les conditions déjà précaires d'insécurité alimentaire chronique ont été exacerbées par les perturbations dans la main d'œuvre et la production agricoles et les marchés alimentaires", a déclaré le sous-directeur général de la FAO et représentant régional pour l'Afrique, Bukar Tijani.

Le projet prévoit une campagne de mobilisation sociale qui a pour but de sensibiliser au total 30.000 ménages afin d'empêcher la transmission de la maladie en milieu rural. Des agents de terrain spécialistes de développement rural et de vulgarisation lanceront des activités de sensibilisation associées à la fourniture de kits d'hygiène aux communautés rurales.

Par ailleurs, quelque 15.500 familles vulnérables bénéficieront d'interventions visant à préserver leurs moyens d'existence, notamment par l'octroi de semences améliorées, d'engrais et de matériel agricole cruciaux pour les prochaines campagnes de semis maraîchers et céréaliers. Le projet renforcera également les connaissances et compétences techniques des agriculteurs par le biais des Écoles pratiques d'agriculture.

Parmi les bénéficiaires figurent les chasseurs et les femmes qui, auparavant, vendaient la viande de gibier avant que leur commerce ne soit interdit par les autorités dans le but de réduire le risque d'exposition à Ebola par le contact avec la faune sauvage. Le programme ciblera également les groupes de femmes chargées de la transformation du riz.

Des opportunités d'emploi seront en outre offertes à 2.000 jeunes dans le cadre d'un mécanisme "argent-contre-travail".

L'effort de revitalisation de l'économie rurale prévoit aussi le recours à des fournisseurs de semences locaux, notamment ceux participant au Programme de productivité agricole en Afrique de l'Ouest (PPAAO) pour les semences certifiées de riz, financé par la Banque mondiale.

"Nous estimons que ces activités sont indispensables pour restaurer et protéger les moyens d'existence des communautés touchées et pour conjurer les effets à long terme sur les économies rurales", a expliqué le Représentant de la FAO en Guinée, Isaias Obama.

Selon le dernier rapport de la mission de la FAO et du Programme alimentaire mondial (PAM) d'évaluation des récoltes et de la sécurité alimentaire, 470.000 personnes au total en Guinée pourraient être en situation d'insécurité alimentaire d'ici mars 2015 à cause d'Ebola.

Source:Xinhua

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×