La CEDEAO espère voir bientôt la Sierra Leone et la Guinée débarrassées d'Ebola

Index 203

La Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) espère voir bientôt la Sierra Leone et la Guinée débarrassées du virus Ebola, a déclaré le président ghanéen John Dramani Mahama mardi à Accra, dans son discours d'ouverture prononcé au 47ème sommet ordinaire de l'organisation sous-régionale.

"L'année écoulée a cependant été riche en défis pour notre sous-région. Il y a un an, nous avons été durement frappés par une épidémie qui tentait d'échapper à tout contrôle. L'épidémie de virus Ebola a particulièrement affecté la République de Guinée, le Liberia et la Sierra Leone", a rappelé M. Mahama, également président tournant de la CEDEAO, affirmant que beaucoup restait à faire pour veiller à ce que les deux pays soient finalement débarrassés du virus.

L'épidémie d'Ebola a fait quelque 11.000 morts, selon les informations, notamment dans les trois pays affectés.

Toutefois, M. Mahama a exprimé sa satisfaction devant les succès obtenus jusqu'à présent dans la bataille pour contenir et éradiquer cette maladie.

Le Liberia a été déclaré débarrassé de l'Ebola par l'Organisation mondiale du commerce (OMC) le 9 mai, alors que la Sierra Leone n'enregistre presque plus aucun cas.

"Il n'y a pratiquement plus aucun cas signalé en Sierra Leone et il y en a de moins en moins en Guinée, aussi nous avons hâte de voir le nombre de cas d'infection d'ébola dans la sous-région descendre à zéro dans les prochains mois voir avant", a commenté M. Mahama.

"Toutefois, nous ne pouvons pas nous réjouir tant que la Guinée et la Sierra Leone ne sont pas totalement débarrassées de la maladie. Je souhaite remercier au nom de la CEDEAO tous les travailleurs de santé et volontaires des pays affectés, pour leurs efforts et sacrifices afin d'aider à surmonter cette maladie terrible", a déclaré le président de la CEDEAO.

M. Mahama a exprimé sa gratitude sincère aux partenaires internationaux, y compris l'ONU, l'OMS, la Banque mondiale, la Chine, la France et les États-Unis, entre autres, pour leur soutien à la campagne contre l'Ebola.

Le président ghanéen a également souligné la nécessité de relever les "défis de l'ère post-Ebola".

"Nous appelons nos partenaires bilatéraux et multilatéraux à relever une nouvelle fois le gant pour aider la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone à reconstruire leurs infrastructures économiques et sociales. Nous appelons également à l'allègement de la dette de ces pays", a demandé le président ghanéen.

Pour sa part, Mohammed Ibn Chambas, représentant spécial du secrétaire-général des Nations Unies en Afrique de l'ouest, a appelé les pays à "rester vigilants pour atteindre notre objectif de zéro infection dans tous les pays touchés".

Le sommet mettra l'accent sur la sécurité dans la sous-région, avec un accent particulier sur Boko Haram, les élections dans certains pays d'Afrique de l'ouest, le virus Ebola et le 40e anniversaire de la CEDEAO, les réussites, les défis et la voie à suivre.

Au total, 13 présidents et chefs d'Etat étaient présents à la cérémonie d'ouverture.

Source:Xinhua

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×