La chaîne Espace Tv oppose le ministre de la Communication et celui des Libertés publiques

Getattachment aspx 4

En Guinée, le ministre de la Communication, Alhousseiny Makanéra Kaké, avait demandé l’arrêt des émissions de la chaîne Espace Tv au motif que celle-ci violait la loi guinéenne. En réponse, l’éditeur de la chaîne, le groupe Hadafo Médias, avait fait savoir qu’Espace Tv ne peut être interdite en Guinée, car elle ne diffuse aucun contenu depuis le territoire guinéen et ne dispose d’aucun moyen sur le sol guinéen dans ce domaine.

Le ministre de la Communication fait aujourd’hui face à l’opposition de son collègue en charge des droits de l’Homme et de Libertés publiques, Khalifa Gassama Diaby.

Dans un entretien avec le site Africaguinee.com, ce dernier conteste l’idée de fermer la chaîne Espace Tv. Le ministre Khalifa Gassama Diaby se dit garant de la liberté de la presse, des médias et de la communication des opinions. Il souligne aussi l'importance de la presse dans une société libre et démocratique. « Je crois et je pense que la mesure de fermeture absolue de la chaîne ne me semble ni souhaitable, ni appropriée », a-t-il affirmé.

Le site web Aminata.com révèle que le dossier Espace Tv était à l’ordre du jour lors du conseil des ministres tenu le 21 août 2014. « Le ministre des Droits de l'Homme et des Libertés a dénoncé les propos de son homologue de la Communication sur les médias et contre la loi sur la dépénalisation des délits de presse. Il a ensuite rappelé la portée de la libertéde presse dans une démocratie », rapporte une source citée par Aminata.com.

Pas que le ministre Khalifa Gassama Diaby partage l’argumentaire développé par le Pdg du groupe Hadafo Médias, Lamine Guirassy, qui insiste sur le fait que sa chaîne n’existe pas en Guinée. Pour le ministre des Droits de l’Homme et des Libertés, la chaîne Espace Tv doit se conformer au droit guinéen, mais ne doit pas être fermée ; surtout que ses promoteurs ont introduit un dossier auprès du ministère de la Communication afin d’obtenir une licence et un agrément. Khalifa Gassama Diaby veut d’ailleurs savoir pourquoi ce dossier n’a toujours pas abouti.

Au finish, il propose la mise sur pied d’une commission de travail sur la problématique globale des médias. L’avantage ici est qu’on sort des cas particuliers pour rechercher des solutions à tous les problèmes juridique, humain, matériel et financier des médias en Guinée.

Source: Agence Ecofin

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×