La Guinée confirme la tenue imminente de l’élection présidentielle

565058 guinea

Le Ministre des affaires étrangères de la Guinée, François Lounceny Fall, a confirmé samedi la tenue imminente d'une élection présidentielle dans son pays, qualifiant cet évènement de signe que la dynamique démocratique s'ancre en Guinée.

« Notre pays ne ménagera aucun effort pour participer à cette exaltante entreprise, surtout au moment où il s'ancre dans la dynamique démocratique qui se matérialisera le 11 octobre 2015 par la tenue dans la transparence de l'élection présidentielle », a déclaré M. Lounceny Fall à propos de l'engagement de de la Guinée en faveur du multilatéralisme, lors de la journée de clôture du débat général de la 70ème Assemblée générale des Nations Unies.

« Dans ce cadre, je voudrais saluer le rôle prépondérant des Nations Unies et de tous les partenaires dans le processus de dialogue qui a abouti à la signature de l'accord global du 20 août 2015 entre la mouvance présidentielle et l'opposition », a-t-il déclaré.

Issu du dialogue inter-guinéen entamé le 18 juin 2015 avec le soutien notamment des Nations Unies, cet accord entre la mouvance présidentielle et l'opposition avait en effet permis d'apaiser le climat politique dans le pays à moins de deux mois de l'élection présidentielle.

Le Ministre des affaires étrangères de la Guinée a ajouté que cette élection marquera pour son pays « un nouveau départ vers son véritable développement économique et social », en particulier dans le cadre de la mise en œuvre du Programme de développement durable des Nations Unies à l'horizon 2030, adopté la semaine précédente par les 193 Etats membres de l'ONU.

Concernant l'Afrique en général, M. Lounceny Fall a salué le fait que le continent ait renoué avec la croissance et investisse dans ses capacités de sécurité et de défense pour se prémunir contre « la flambée de terrorisme dont les ramifications n'épargnent désormais aucun région ».

« Nous devons trouver les voies et moyens pour endiguer ce fléau qui frappe nos populations dans leur chair, s'attaque aux symboles de nos nations et entraine des crises humanitaires profondes », a appelé le Ministre des affaires étrangères.

Ce pari, a-t-il estimé, ne pourra être gagné sans une « dynamique participative et concertée de nos peuples et de nos pays » pour définir des programmes politiques de développement inclusifs et capable de lutter contre la marginalisation, source de frustration et de repli.

« Ce pari est également tributaire de notre détermination à éliminer les inégalités économiques et les disparités sociales afin de maintenir la stabilité mondiale », a insisté M. Lounceny Fall, appelant les Etats d'Afrique à instaurer une culture démocratique garante des droits de l'homme et des libertés fondamentales, dans le cadre de relations internationales plus justes et plus équitables.

Copyright : PR NewsWire

Source: Centre d'actualités de l'ONU

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site