La Guinée mise sur l'état d'urgence sanitaire face à la propagation d'Ebola

Images 243

Le président guinéen Alpha Condé a déclaré lundi à Conakry que son pays comptait accorder plus de priorité à "l'état d'urgence sanitaire" qu'à la réduction de la liberté des populations, comme c'est le cas en ce moment dans les autres pays touchés par l'épidémie d'Ebola, notamment au Liberia, en Sierra Leone et au Nigeria.

Lors d'une conférence de presse, M. Condé a rappelé que son pays a mis en place des points de contrôle, pour filtrer le mouvement des populations qui entrent ou qui sortent de la Guinée.

Il a également mis l'accent sur le renforcement des mesures sanitaires édictées par les spécialistes de la santé, comme le lavage des mains, et le contrôle de la température des passagers à l'embarquement au niveau de l'aéroport de Conakry.

En tout état de cause, le chef de l'Etat guinéen a indiqué que chacun des Etats en proie à cette épidémie d'Ebola avait le droit de décider des dispositions à prendre pour sécuriser sa population.

Le président guinéen a tenu ces propos après que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) eut invité les pays affectés par le virus Ebola, au terme d'une réunion tenue le 8 août à Genève, à déclarer l'état d'urgence au niveau national.

Jusqu'au 7 août, 495 cas ont été enregistrés en Guinée, avec 367 décès.

Source:Xinhua

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×