La mort d'un citoyen provoque des heurts violents au nord du pays

Telechargement 1

La disparation inattendue d'un citoyen à Boké, préfecture située à plus de 300 km au nord de Conakry a provoqué lundi des heurts violents entre manifestants et forces de l'ordre.

La victime, Idrissa Bangouré âgé de 26 ans et conducteur de mototaxi a été enlevé par des inconnus avant d' être retrouvé assassiné à plus de trois kilomètres de la ville en plein brousse.

Selon les témoignages rapportés par la presse locale, le corps de la victime a été amputé de plusieurs organes, dons les organes génitaux et les doigts avec des traces de sang sur le reste du corps.

Devant l' indifférence des services de sécurité à mener des enquêtes pour retrouver les coupables, les jeunes de la ville de Boké ont décidé de s'attaquer à des concessions appartenant à des personnes soupçonnées dans cette affaire criminelle.

Plusieurs magasins, des boutiques et des étables du marché central ont été incendiés et des véhicules ont été caillassés, paralysant ainsi toutes les activités économiques au niveau de la préfecture et dans les villes environnantes de Boké.

Par ailleurs, la montée du phénomène de vol d'organes des personnes froidement assassinées et dont les auteurs ne sont jamais identifiés, justifie la colère des jeunes manifestants de la localité de Boké.

Vers la fin de la journée, un clame précaire règne dans la préfecture grâce à l'intervention musclée des forces de l'ordre, "massivement" déployées pour la circonstance dans la ville.

Source:Xinhua

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site