La Sierra Leone, la Guinée et le Liberia discutent de la reconstruction post-Ebola

Images 237

Les trois pays de l'Union du fleuve Mano (MRU), à savoir la Sierra Leone, la Guinée et le Liberia, sont réunis à Freetown, capitale de la Sierra Leone, pour élaborer un programme de leur reconstruction après l'épidémie d' Ebola.

Dans son discours d'ouverture lundi, le ministre sierra-léonais des Finances, docteur Kelfalla Marah, a souligné que ces trois pays devraient suivre les directives de leurs chefs d'État pour déterminer une stratégie afin de réduire à zéro le nombre de contaminations de l'Ebola.

Le virus Ebola est en repli, cependant "son impact économique sur la situation socioéconomique a été énorme, si l'on considère le nombre de vies perdues ainsi que les chocs subis par les systèmes de santé fragiles existants, et les conséquences en termes de baisse d'activité du secteur privé et de manque à gagner ", a déclaré le ministre des Finances.

Les économies de ces pays ont "souffert considérablement en raison des baisses de revenus et destructions d'emplois ; pourtant le virus reste encore actuellement une menace pour les ambitions de développement de nos trois économies alliées".

Le Dr Marah a ensuite détaillé les axes principaux sur lesquels se concentrerait cette réunion pour reconstruire les systèmes de santé, les systèmes éducatifs et les économies mises à mal de ces pays.

Les pays renforcement le programme de relance de la MRU avant la réunion de printemps du FMI et de la Banque mondiale, prévue le 9 avril, a-t-il ajouté. Ils réexamineront également l'initiative de la MRU et de la Banque africaine de développement (BAfD) sur les infrastructures essentielles dans la sub-région et définiront le Fonds régional et sa mise en oeuvre.

Tout en félicitant le Liberia pour avoir atteint un nombre d'infections de zéro depuis plusieurs jours maintenant, le ministre des Finances a souligné qu'il était possible "de contenir et d'étouffer la maladie".

Pour lui, il est possible "de renforcer nos idées en matière de mobilisation contre la contamination, de participation des communautés, de collaboration dans la surveillance transfrontalière ainsi que de programmes robustes et durables de protection sociale".

Source:Xinhua

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site