Le coût économique d’Ebola pour l’Afrique sera beaucoup plus faible que prévu, à 3 ou 4 milliards $

Index 88

La Banque mondiale s’attend  désormais à ce que le coût économique d'Ebola pour l'Afrique subsaharienne s’élève à 3 ou 4 milliards de dollars, soit un niveau  beaucoup plus faible que prévu précédemment, a annoncé l’économiste en chef de l’institution le 19 novembre.

«Le risque d’un impact économique élevé du virus Ebola a été réduit en raison du succès de confinement dans certains pays. Il n'est pas cependant descendu à zéro, car un grand niveau de préparation et de mise au point est toujours nécessaire», a déclaré Francisco Ferreira à Johannesburg.

La Banque mondiale avait  estimé, le 8 octobre, que le coût économique d'Ebola pour l'Afrique pourrait dépasser 32 milliards de dollars d'ici à la fin 2015 si l'épidémie venait à s'étendre hors des pays foyers de l'épidémie (Liberia, Guinée, Sierra Leone).

L'épidémie de fièvre Ebola a fait 5420 morts depuis le début de l’année pour un nombre total de 15 145 cas, selon le dernier bilan communiqué le 19 novembre par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Depuis le début de l'épidémie, le Liberia, la Sierra Leone et la Guinée sont les trois principaux pays touchés par le virus. Le Sénégal et le Nigeria ont été officiellement déclarés «délivrés de l'épidémie». Au Mali, sixième pays d'Afrique touché par la maladie, les autorités ont recensé désormais six cas, dont cinq mortels, selon l'OMS.

Des cas isolés de contamination ont également été enregistrés en Espagne et aux Etats-Unis.

Source: Agence Ecofin

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site