Lettre ouverte aux « marcheurs de Guinée »

barros-popodara.jpg

À ceux qui meurent pour que je puisse voter aux prochaines élections,

Faut-il vous rappeler que c'est la faute à l'ensemble des «Forces Vives », si le guinéen que je suis n'est pas recensé et ne peux pas voter. C'est par consensus que ce syndicat de dealers m'a exclut du processus électoral. Pire, ils n'ont « pas eu besoin de mon opinion ».

N'y voyez-vous pas l'hypocrisie ?

 

  • Je suis capable de marcher : j'ai deux pieds et suis certainement mieux nourri et en meilleure santé que la plupart d'entre vous,
  • J'ai les moyens et la possibilité de parler sans inhaler de gaz lacrymogène
  • Je vis dans un pays ou une marche n'est pas un rendez-vous de PMAK

 

Pourquoi devriez-vous mourir pour ma voix alors que j'ai les moyens de me faire entendre ? Pourquoi marchez-vous pour un fauteuil alors que ceux qui y prennent place n'ont jamais marché pour vos résidences démolies ? Pourquoi donner un emploi, du pouvoir, à ceux qui ne peuvent que déplorer et regretter la calcination de votre gagne-pain ?

 

Ne remarquez-vous pas que la démolition, du siège d'un parti ou des véhicules de leaders, interpelle et indigne alors que nos nombreuses victimes ne sont que statistiques, brandies comme des trophées lorsqu'on n'est pas gêné d'en parler ? Ne constatez-vous pas que ceux qui vous appellent à marcher n'ont pas les facultés de condamner la barbarie dont vous êtes victimes encore moins la noblesse d'exiger Justice et Réparation pour les martyrs ? Comment pourraient- ils gouverner avec ces handicaps ? Ne remarquez-vous pas le montage des images des manifestations ? Ne voyez-vous pas que, pour certains, vous n'êtes que la toile de fond de l'image qui décorera leur prochaine consécration ? Ne lisez vous pas ? N'entendez-vous pas ces discours vous reprochant toute indignation pour les « vôtres » ? N'écoutez-vous pas ceux qui, autrefois, déversaient leur fortune dans vos quartiers, vous traiter de « manipulés » par l'argent ? Pourquoi soutenir l'hypocrisie à coté ou derrière ces dealers de martyrs ?

 

Précisez vos revendications et demandez leur d'en être les porte-paroles ; votre religion sera vite faite !

Certes, vous marchez pour dire à Alpha Condé et ses sbires qu'ils ne sont que serviteurs et non seigneurs. Mais alors faites comme A.O.T. Diallo, en vous inspirant de son témoignage suivant :

« J’ai marché pour la 1ère fois en Guinée ce 18 février et cela m’a rappelé mes vielles années universitaires à Rennes et Lyon où je marchais pour toutes les bonnes causes (y compris pour Lech Walesa) parce que je ne pouvais pas le faire chez moi. J’ai marché ce 18 avant tout pour le respect des DDH et des libertés publiques, pour Fatou Badiar, El hadj Boubacar et tous les innocents en prison uniquement parce qu’ils ont le mauvais patronyme ; pour la misère générale, la situation honteuse de nos hôpitaux et salles de classes et la vie de chien imposées à presque tous les guinéens alors qu’une minorité de pourris racistes s’en mettent pleins les poches chaque jour et sans honte devant nous. J’ai marché contre le racisme d’état à ciel ouvert et sans gène et contre un président qui traite ses opposants de chiens. Je n’ai pas marché pour ces foutues législatives car pour moi ce combat est inutile. Une assemblée nationale même dominée par l’opposition ne pourra rien contre la consécration elle risque plutôt de la raffermir dès que les titres « honorables », les Toyota Land Cruiser et les jetons de présence seront grassement distribués à tous ceux qui s’abstiendront demain lors des votes cruciaux. J’ai marché pour que le PPAC sache que nous préférons qu’il ne se représente pas en 2015 et qu’il comprenne que s’il continue son changement actuel nous demanderons tous son départ avant cela ».

Certes, chaque aboiement présidentiel est une opportunité pour brandir la laisse qui l'empêchera de vous mordre. Depuis qu'il est au pouvoir, Alpha Condé, président d'une partie de la Guinée (ou ce qui en reste) vous en a donné d'innombrables raisons, alors marchez pour :  

  • Le Respect de vos droits et libertés fondamentales ; la Justice pour nos nombreuses victimes, votre frère/sœur, voisin, etc.
  • Que le père se montre Digne d'enfanter en exigeant Justice pour son fils
  • Que la mère se montre Digne de sa féminité en réclamant Justice pour sa fille
  • Que le fils soit Digne d'évoquer la mémoire de son père en demandant Réparation
  • Que l'époux se montre Digne de son diner en exigeant du Travail
  • Que l'épouse Digne réclame l'Eau et l'Énergie à Sékoutouréya, car ce n'est pas la sorcellerie de la voisine qui empêche la marmite de bouillir et le reflet des billets de banque du corrompu de la République n'est qu'éphémère illusion, éternelle humiliation.

Laissez les savants-dialogueurs des palais renégocier leur macabre consensus monolithique.

Avez-vous dit : Waymark alors ? Je dis : mépris total de votre avis ! Le combat pour la C.E.N.I, et ses accessoires, n'a pas été perdu dans la rue, mais à la « table de négociation » réservée à la bourgeoisie politique, autour de laquelle, nul d'entre vous n'a la « noblesse » de siéger. Vous devez seulement mourir pour qu'ils s'y rendent.

Des morts, il y'en a eu chaque fois qu'a été lancé l'appel auréolé de promesses qu'on oublie la veille de la capitulation des trouillards de la République. Vous y avez toujours courageusement répondu et accompli votre mission. N'est-il pas temps d'honorer la mémoire des braves martyrs politiques assignés aux oubliettes de leur communauté ?  

Ne savez-vous pas que leur consensus, qui consiste à se distribuer des sièges sur fond de compromissions, exclura toute possibilité de justice sociale pour vous et les vôtres ? Qu'est-il advenu de tous les consensus, depuis 1958 ? N'est ce pas le consensus de 2007 qui a dénié la justice aux victimes de Janvier et Février de la même année ? N'est ce pas le consensus de 2010 qui a récompensé les bourreaux du 28 septembre 2009, en faisant d'eux de ministres ?

Le traitre, c'est certainement moi qui vous dis : frères et sœurs, prenez le temps de Rédigez Vos Exigences ; Réclamez Votre Part ou Organisez la Résistance ! En attendant, que personne ne meure pour mon droit de vote, j'ai les moyens d'en exiger le respect s'il me préoccupait.

Wa Salam !

Le 03 Mars 2013

Boubacar Barros Diallo

«Guinéen de l'étranger, n'ayant pas droit de vote, enfant de l'Axe du Mal secteur Bambéto-Cosa ».

 

PS : la pétition : Exigeons Justice pour nos victimes - Manifestons pour la vie d'abord, rédigée le lendemain de la manifestation du 20 Septembre 2012, a été envoyée à cinq des principaux leaders de l'opposition dont j'ai pu obtenir l'adresse email. Seul M. Fodé Mohamed Soumah de la GéCi m'en a accusé réception. Aucune suite n'a encore été donnée. À tous les signataires : MERCI !

Lien : http://www.petitions24.net/exigeons_justice_pour_nos_victimes_-_manifestons_pour_la_vie_dab

Boubacar Barros Diallo

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×