Plus de 10.000 clients réclament plus de 5 millions de dollars à une banque en faillite

Telechargement 1 3

Estimés à plus de 10.000 personnes, clients de la Banque africaine pour le développement agricole et minier (Badam) en faillite, réclament plus de 36 milliards de francs guinéens (plus de 5 millions USD).

Dans ce bras de fer qui oppose les responsables de cette banque et les clients depuis 2011, ceux-ci, à travers une ONG nationale, ont saisi lundi le Premier ministre guinéen Mohamed Said Fofana pour exiger l'intervention du gouvernement dans cette crise qui perdure.

Selon la réglementation des banques primaires en Guinée, le capital social des établissements de crédit ne peut pas être inférieur à un montant minimum fixé par décision du comité d' agréments, soit 50 milliards de francs guinée (7 millions USD).

Or, la Badam a été agréée avec un capital social de moins de 10 milliards de francs (1,4 millions USD).

En 2012, l'Etat guinéen s'était engagé à travers la loi de finances d'inscrire sur la chaîne de dépenses 16 milliards de francs guinéens (environ 2,2 millions USD) pour assurer le remboursement de certains clients et usagers.

"Aujourd'hui, on ne nous laisse pas une autre alternative que le recours à la rue, à la violence, pour être rétablis dans nos droits", a dit Lansana Diawara, le porte-parole des clients.

Il a sollicité l'arbitrage du Premier ministre guinéen pour une issue heureuse à cette crise qui satisfera tout le monde avec comme effet induit l'augmentation du taux de bancarisation dans le pays, confiné aujourd'hui à 7%, l'un des plus faible du monde.

Source:Xinhua

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×