Rio Tinto cherche à reprendre ses deux blocs de minerai de fer attribués à Vale et BSG

sam-walsh.jpg

Le directeur général du géant minier anglo-australien Rio Tinto, Sam Walsh, a déclaré, le 8 août, que son groupe est intéressé par la reprise de deux blocs du gisement de fer de Simandou en Guinée.

« Nous savons qu'il y a du minerai de fer là-bas et ce serait sans aucun doute intéressant pour nous », a-t-il affirmé lors d'une conférence de presse. Rio Tinto était auparavant propriétaire de ces deux blocs qu’il cherche aujourd’hui à racheter. Le groupe minier avait obtenu une concession pour développer l'intégralité de la mine de Simandou en 2006 auprès du gouvernement guinéen, qui lui en a retiré la moitié deux ans plus tard, laissant seulement deux blocs à Rio Tinto. Les deux autres blocs ont été attribués au groupe israélien BSG Resources Ltd, qui s'est associé en 2010 au géant minier brésilien Vale pour les développer.

Source: Agence Ecofin

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site