Rio Tinto cherche à reprendre ses deux blocs de minerai de fer attribués à Vale et BSG

sam-walsh.jpg

Le directeur général du géant minier anglo-australien Rio Tinto, Sam Walsh, a déclaré, le 8 août, que son groupe est intéressé par la reprise de deux blocs du gisement de fer de Simandou en Guinée.

« Nous savons qu'il y a du minerai de fer là-bas et ce serait sans aucun doute intéressant pour nous », a-t-il affirmé lors d'une conférence de presse. Rio Tinto était auparavant propriétaire de ces deux blocs qu’il cherche aujourd’hui à racheter. Le groupe minier avait obtenu une concession pour développer l'intégralité de la mine de Simandou en 2006 auprès du gouvernement guinéen, qui lui en a retiré la moitié deux ans plus tard, laissant seulement deux blocs à Rio Tinto. Les deux autres blocs ont été attribués au groupe israélien BSG Resources Ltd, qui s'est associé en 2010 au géant minier brésilien Vale pour les développer.

Source: Agence Ecofin

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site