Vers un décaissement de quatre milliards de FCFA pour booster le processus électoral en Guinée

redim-picture-4.jpg

L’État guinéen compte décaisser quarante milliards de francs guinéens, soit près de 4 milliards de francs CFA, pour juguler les problèmes de trésorerie que rencontre la Commission électorale nationale indépendante (CENI) dans l’organisation des législatives du 24 septembre prochain, a appris APA lundi auprès d’un responsable de l’instance.

Selon un des chefs de département de la commission électorale, ce montant, en plus de la première enveloppe de l’ordre de treize milliards de francs, soit 1,3 milliards de CFA, permettra de faire face aux multiples arriérés de la CENI envers ses clients.

Après de multiples reports, la classe politique guinéenne a signé en Juillet 2013 un accord politique global s’inscrivant dans le cadre de la tenue des législatives inclusives le 24 septembre 2013.

Mais l’exécution du chronogramme électoral a été retardée pour des raisons budgétaires. La Commission électorale a dû revoir à la baisse son budget qui est passé de 17 à 12 millions de dollars.

Aux dernières nouvelles, la force de sécurisation du processus électoral (FOSSEPEL) a également introduit une requête demandant cinq millions de dollars pour mobiliser 16 mille agents.

Source: StarAfrica

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site