Arrêtez le massacre

Nos chefs ne font pas que tirer sur les opposants qui, pourtant , manisfent conformément à nos Lois et  notre Constitution.Tenez en moins d'un trimestre  nous avons eu droit à la fixation des tarifs hospitaliers par ce fameux  Ministre de la Santé ou plutôt cet expert en licenciement de Cadres Soussous et Peuls à défaut de les embastiller, à la rentrée scolaire difficile pour les ménages guinéens et depuis 3 jours à l'augmentation du prix du carburant qui passe de 7.500 à 9500 FG.

Seuls les salaires de nos travailleurs restent bloqués depuis des lustres.Or tout gouvernement normalement constitué se doit de faire de la problématique  des rémunérations ,la priorité de ces priorités.

En effet comment lutter contre la corruption si les salaires sont dérisoires et la vie chère. Le salaire net mensuel moyen d'un travailleur guinéen oscille entre 300 et 500.000FG ( Et je suis généreux ). Le prix du sac de riz importé est d'environ 200 à 250.000 FG. Il lui  reste combien pour le loyer , les vêtements ,les fournitures scolaires  etc..pour faire vivre sa famille , sâchant que chez nous tout ménage  est composé d' une dizaine de personnes environ , bien loin de la famille dite nucléaire comme en Europe...

Ces augmentations décidées sans aucune mesure d'accompagnement démontre l'amateurisme de nos chefs et  leur incapacité à satisfaire les besoins les plus élémentaires de nos populations.

Décidément à défaut de la Casse, nos Ministres et autres Cadres en bois sont bons pour la Fourrière.

Le comble , c'est le silence assourdissant de nos syndicats qui, au lieu de réclamer par des grèves ou des manifestations pacifiques des Etats Généraux  sur les  Salaires  se battent comme des chiffonniers pour savoir quid  de Mr Touré et de Mr Diallo  est le vrai Chef de la Cntg. A ce propos , vous remarquerez que le RPG veut être à la tête de toutes nos institutions. Et dire que les syndicats ont pour seul but, la défense des intérêts des travailleurs et non d'un parti politique à fortiori un gouvernement .Des élections ont eu lieu et Mr Diallo a été élu Président " à la régulière" de la CNTG  nous dit-on, voire même reconnu par le BIT. Qu'attend donc le pouvoir pour mettre fin à cette chien-lit, comme disait le Général de Gaulle..

Quelques propositions pour soulager nos travailleurs :

       -Instituer une allocation de rentrée scolaire pour tous les enfants scolarisés sur l'ensemble du territoire et ce , du Primaire à l'Université financée par les Impôts et Taxes mais soumise à condition de ressources . Je ne m'étendrais pas longuement sur l'aspect technique de liquidation de cette prestation mais par contre pour y avoir droit le ménage bénéficiaire ne doit pas dépasser un certain plafond de ressources fixé par le Législateur ( A quand les Législatives !!! ) et calculé en fonction d'un quotient dit familial .

EXEMPLE : Une famille X composée de Mr , Mme et de 3 enfants , Tous scolarisés. Mr est salarié des Grands Moulins de Conakry et perçoit un salaire net de 430.000 Fg . Mme est mère au foyer et ne dispose d'aucun revenu. Le ménage est locataire et paye un loyer de 180.000 Fg.Leur quotient familial sera de : 430.000 ( revenus du ménage ) -180.000 ( loyer ) : 5 ( nombre de personnes vivant au foyer )=50.000.

       - Des bourses d'études ( déjà existantes mais parfois à mauvais escient ) :  Le quotient familial permet en outre, l'octroi des bourses d'études pour les étudiants tant de l'intérieur  que de l'extérieur et  permet l'attribution au prorata des revenus de la famille voire même l'exclusion pour les familles " riches" au profit des ménages économiquement faibles .Priorité absolue aux pauvres.

      -  Des Primes de Transport pour les élèves à défaut de bus de Transport Scolaires avec une participation financière symbolique des parents d'élèves mais gratuits pour les orphelins ou des enfants issus de familles " nombreuses".

Ceci pour dire que le Social n'est pas de la mamaya et ne s'improvise pas . Il doit être inclus dans un Programme de gouvernement élaboré en concertation avec l'ensemble des partenaires sociaux. Enfin selon un adage , Gouverner c'est prévoir...Rien ne sert de prendre des décisions dans des cabinets ministériels sans une vaste concertation des acteurs sociaux. Souvenez - vous du rôle parfois décrié des technocrates en France par exemple.  A quoi sert d'ailleurs notre Conseil Economique  et Social , chargé de "conseiller" comme son nom l'indique le gouvernement..

Nous avons du pain sur la planche.......

            A bientôt et merci de m'avoir prêté votre attention. A la semaine prochaine, si Dieu le veut.

Mohamed Sampil 

Mohamed Sampil

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×