Evaluation du niveau de la coopération guinéo-sud africaine à Conakry

Securedownload

La seconde édition de la journée de partenariat Guinée-Afrique du Sud s’est ouverte ce mercredi à Conakry, en vue d’évaluer le programme de coopération entre les deux pays par l’examen des dossiers en cours, et aussi d’aplanir les difficultés rencontrées dans leur mise en œuvre et de proposer des solutions, a constaté sur place la PANA.

En ouvrant les travaux, le ministre guinéen de la Coopération internationale, le Dr. Koutoubou Moustapha Sano, a affirmé que la coopération entre les deux pays est «un bel exemple de coopération sud-sud».

Le ministre a ainsi dit que les deux pays ont signé plusieurs accords et lettres d’intention de coopération dans divers domaines, notamment ceux de la diplomatie, de l’éducation, de l’agriculture, de l’énergie, du commerce, de l’industrie et de l’assainissement.

Pour sa part, l’ambassadeur d’Afrique du Sud, Mme Nomasonto Sibanda Thusi, a dit que cette coopération a pris «une dimension importante» dans le domaine de l’agriculture où les deux pays mettent conjointement en œuvre un projet pour l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire et la réduction de la pauvreté en faveur des populations guinéennes.

Les deux personnalités ont souligné que «ces résultats encourageants» incitent les deux gouvernements à scruter d’autres opportunités de coopération et de partenariat dans les domaines de la santé, de la sécurité, des transports, des mines, de l’hydraulique, des affaires sociales, de la jeunesse et des sports, de la communication, du tourisme et de la culture.

Les conclusions attendues des travaux de la journée de partenariat, indique-t-on, permettront de mieux préparer la prochaine commission mixte de coopération, dont la date n’est pas encore fixée.

On rappelle que la première édition de cette journée de partenariat, qui avait été organisée à Conakry en 2012, avait débouché sur plusieurs recommandations, notamment dans les secteurs de l’éducation, du commerce, de l’industrie et des petites et moyennes entreprises.

Les deux parties avaient aussi procédé, entre autres, à la révision de l’accord signé en octobre 2004 dans le domaine de l’éducation pour la prise en compte des secteurs des mines et de la formation à distance des bacheliers et des cadres guinéens.

Source: PANA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×