Source: PANA

Rapport sur la gestion de l'épidémie Ebola

Index 175

L'Organisation internationale humanitaire, Médecins sans frontières (Msf) a publié lundi un rapport critique sur la gestion de l'épidémie d'Ebola par la Communauté internationale, un an après la découverte du virus en Afrique de l'Ouest. Le rapport révèle des points faibles de la réaction internationale à cette crise de santé, soulignant sous forme de mise en garde, que l'épidémie n'est pas vaincue malgré la baisse globale des cas.

Lire la suite

L'OMS préconise une intensification de la vaccination dans les pays touchés par Ebola

Images 243

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a préconisé l'intensification des activités de vaccination systématique pour parer à un risque croissant d'épidémies de rougeole, de coqueluche et d'autres maladies évitables par la vaccination dans les pays touchés par Ebola.

Lire la suite

Les parents d'élèves en colère en Guinée

Index 145

La Fédération guinéenne des parents d’élèves et amis de l’école (Feguipae), a réclamé, ce jeudi, des patrons des écoles privées le remboursement des trois mois de scolarité non-étudiés versés par les parents au profit de leurs enfants inscrits dans ces écoles.

Lire la suite

Des populations frontalières s'affrontent entre la Guinée et le Mali

Images 187

De violentes bagarres ont éclaté, dimanche, entre les populations frontalières de la Guinée et du Mali à plus de 800 km de la capitale guinéenne, Conakry, à cause de l’exploitation d’une mine d’or artisanale, revendiquée par les habitants des deux pays, a rapporté, lundi, la Radio Télévision Guinéenne (RTG), citant l’Agence Guinéenne de Presse (AGP).

Lire la suite

Deux millions de filles excisées en Guinée-Conakry chaque année

Index 100

"Les mutilations génitales féminines (Mgf) touchent chaque année en Guinée plus de deux millions de filles âgées de 4 à 15 ans», a déclaré lundi à la PANA, Mme Aissatou Barry, présidente de l’Association guinéenne des assistantes sociales (Aguidas).

Lire la suite

Crise Ebola: la réponse mondiale est un succès selon l'ONU

Images 97

La réponse mondiale à la crise d'Ebola en Afrique de l'Ouest a réussi à redresser la situation avec l'épidémie, selon la mission des Nations unies chargée de l'Ebola (UNMEER), a déclaré lundi son chef, Anthony Banbury.

Lire la suite

Un gala de charité pour récolter des fonds en faveur des pays africains touchés par Ebola

Index 86

Les épouses des ambassadeurs des pays d'Afrique, regroupées au sein de l'Association des épouses des ambassadeurs africains en Belgique (Aeaab), organisent le 12 décembre prochain dans un grand hôtel de la place, une soirée de gala pour récolter des fonds en faveur des pays touchés par le virus Ebola, annonce un communiqué de cette association reçue par la PANA à Bruxelles.

Lire la suite

ASKY: vers la reprise des vols pour la desserte de Conakry en Guinée

Images 71

La compagnie panafricaine ASKY pourrait bientôt reprendre ses vols pour la déserte de la ligne Lomé-Conakry et Conakry-Lomé, a appris, mercredi, la PANA de sources proches de la compagnie dont le siège est dans la capitale togolaise.

Lire la suite

Objectifs non atteints pour le fonds de solidarité régional pour Ebola (Ooas)

Images 59

Le Fonds régional de solidarité (Frs) de la Cedeao créé en juillet 2014 pour faire face aux besoins des trois pays ouest-africains les plus touchés par le virus Ebola, a enregistré des contributions totalisant seulement 4,5 millions de dollars sur les 15 millions nécessaires, selon Dr Xavier Crespin, directeur général de l'Organisation ouest-africaine de la Santé (Ooas).

Lire la suite

Des sympathisants de Dadis Camara (exilé au Burkina) réclament son retour en Guinée

Index 68

Le capitaine Moussa Dadis Camara, ex-chef de la junte en Guinée, exilé au Burkina Faso depuis 2010, après la tentative d’assassinat perpétrée sur sa personne par son aide de camp, le lieutenant Aboubacar Toumba Diakité, doit rentrer au bercail, clament, sous anonymat, ses sympathisants, notamment des cadres issus de la région Sud ou Guinée forestière, sa localité de naissance.

Lire la suite

Santé: rumeurs et préjugés favorables à la propagation de la fièvre Ebola

Images 42

L’organisation humanitaire Oxfam met en garde contre la méfiance et les fausses rumeurs colportées sur l’origine et la propagation de la fièvre Ebola et qui 'favorisent l'expansion de la maladie', notamment dans la région ouest-africaine, dans un communiqué rendu public ce mardi.

Lire la suite

Le Secrétaire général de l'ONU s'insurge contre une 'riposte égoïste' à Ebola

1index 5

Le Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a mis en garde contre une 'riposte égoïste' à l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, alors qu'il démarrait sa tournée pour la lutte contre la pauvreté en Afrique de l'Est.

Lire la suite

Guinée: haro sur les charlatans qui prétendent vaincre Ebola

1images 6

La fièvre hémorragique virale à Ebola continue ses ravages en Guinée, n’épargnant personne, encore moins, ces charlatans, marabouts et guérisseurs qui prétendent pourtant pouvoir éradiquer la maladie grâce à leurs sciences. En effet, beaucoup d'entre-eux sont décédés en tentant de soigner des malades ayant fui les structures sanitaires pour aller leur confier leur sort.

Lire la suite

France: des formateurs en Guinée pour un dispositif anti Ebola

Index 53

Quelque 30 formateurs français de l’Unité d’instruction et d’intervention de la sécurité civile n° 1 (UIISC 1) sont attendus dimanche dans la capitale guinéenne, Conakry, en vue de former 200 personnels des unités de protection civile (UPC) guinéennes pour un engagement dans le dispositif anti Ebola, souligne un communiqué transmis à la PANA par la mission diplomatique française. La formation, qui comportera deux volets, durera 9 semaines et se fera au camp de Kafiliyah, près de Boffa, en Guinée maritime, à environ 180 km de Conakry.

Lire la suite

Stations de radios rurales pour vaincre Ebola en Guinée

Radio rurale veriteguinee

Quatre nouvelles stations de radios rurales seront créées prochainement en Guinée par la Cellule de coordination de la riposte contre Ebola en vue de lutter davantage contre l’épidémie de la fièvre hémorragique virale à Ebola présente dans le pays depuis janvier dernier où, en dépit des campagnes de sensibilisation, la maladie continue de faire des victimes.

Lire la suite

Ebola: Des réfoulés guinéens de Côte d'Ivoire trouvent refuge au Mali

Images 42

Une centaine de citoyens guinéens refoulés de Côte-d’Ivoire sont arrivés, lundi à Kadiolo (région de Sikasso), en application de la mesure d’interdiction prise par les autorités ivoiriennes aux Guinéens, Libériens et Sierra-léonais de franchir les frontières de la Côte-d’Ivoire, a appris, mardi, la PANA de bonne source.

Lire la suite

Guinée-Conakry: malheurs et contre-performances du château d'eau de l'Afrique

Sans titre 242

La pénurie persistante de l’eau potable dans la capitale guinéenne continue de susciter dépit et désarroi, notamment chez les habitants des quartiers dits en hauteur, sevrés des services de la Société des Eaux de Guinée (Seg) depuis plusieurs années.

Lire la suite

Londres: un forum des investisseurs en faveur de la Guinée

Tony blair et conde

Le gouvernement anglais envisage d’organiser en septembre prochain à Londres, un forum des investisseurs en faveur de la Guinée dans la perspective de consolider davantage les relations commerciales et d’affaires entre le Royaume-Uni et la Guinée, a-t-on appris, ce lundi, de source diplomatique.

Lire la suite

Un ancien ministre guinéen dénonce le ralentissement du secteur des mines de son pays

Index 18

Un ancien ministre guinéen dénonce le ralentissement du secteur des mines de son pays - Le Trésor Public guinéen reçoit annuellement depuis 1975, «la modeste' somme de 150 millions de dollars US provenant du secteur minier, a révélé mardi à la PANA, au cours d’un entretien, le Dr. Ibrahima Soumah, ancien ministre des Mines et de la Géologie, précisant que durant cette période plus de 4,5 milliards de dollars US ont été encaissés par l’Etat.

Lire la suite

Vers la signature d’un accord entre pouvoir et opposition

Sans titre 234

Un accord de « sortie de crise définitive » pourrait être signé à Conakry, la capitale guinéenne, la semaine prochaine entre les partis de la mouvance présidentielle et ceux de l’opposition, a-t-on appris dimanche auprès des états-majors de plusieurs formations politiques.

Lire la suite

Le FMI salue ''les progrès réalisés'' par la Guinée

Images 226

Le Fonds monétaire international (FMI) pourrait débloquer prochainement en faveur de la Guinée, une enveloppe de 28 millions de dollars US, correspondant à 18,36 millions de droits de tirages spéciaux (DTS), au compte du 5è décaissement dans le cadre de la revue du programme appuyé, a révélé samedi, au cours d’une conférence de presse, le chef d'une mission du FMI, Harry Snock.

Lire la suite

Signature d'un accord d'organisation des appuis budgétaires en Guinée

Sans titre 224

Le gouvernement guinéen et ses partenaires au développement ont signé mercredi le document intitulé "cadre général d’organisation des appuis budgétaires et de l’assistance technique" qui a pour but de contribuer à l’atteinte des objectifs de réduction de la pauvreté, au renforcement du dialogue structurel sur les réformes et à réduire les coûts de transaction pour le remboursement de l’assistance technique.

Lire la suite

Maladie du charbon en Guinée, dix victimes

Sans titre 219

Dix personnes, en majorité des enfants, sont décédées dans un village de la préfecture de Koubia (Nord) à la suite de la maladie du charbon provoquée par la consommation de la viande d'un animal malade, a annoncé lundi à la radio nationale, le Dr Ibrahima Kourouma, directeur préfectoral de la santé de ladite localité située à environ 300 km de Conakry.

Lire la suite

Fièvre Ebola: plus aucun nouveau cas en Guinée

Sans titre 209

142 personnes ont contracté la fièvre hémorragique virale Ebola depuis le début de la maladie en janvier dernier en Guinée où 95 malades en sont morts, selon un bilan officiel établi vendredi, a révélé ce samedi, le Dr Sakhoba Kéita, chef de la Division Prévention et lutte contre les maladies au ministère de la Santé.

Lire la suite

Les femmes parlementaires de Guinée en ordre de bataille contre les inégalités

Sans titre 203

Le Forum des 24 femmes parlementaires de Guinée, militant au sein des partis de la mouvance présidentielle et ceux de l’opposition, qui  a vu récemment le jour, a pour but d’œuvrer «efficacement» aux travaux de l’Assemblée nationale, mise en place à la suite des élections législatives du 28 septembre dernier, a indiqué, mardi au cours d’un entretien avec la PANA, Dr  Zalikatou Diallo, Secrétaire générale de la nouvelle structure.

Lire la suite

Mise en garde à la Guinée et à la Sierra Leone contre les faux certificats du Processus de Kimberly

Sans titre 202

Les États-Unis ont mis en garde la Guinée et la Sierra Leone contre les faux certificats du Processus de Kimberly qui sont utilisés pour contrôler le commerce international des diamants bruts. Cette mise en garde provient du Bureau des affaires économiques et commerciales du Département d'État américain, en collaboration avec le Bureau américain des douanes et de protection des frontières.

Lire la suite

Plainte des acteurs de la société civile pour détournements en Guinée

Nouha traore

Le dossier sur la «surfacturation des marchés» au ministère des Travaux publics en Guinée, a été transféré à un juge d’instruction, ont affirmé ce lundi, au cours d’une conférence de presse, les plaignants, se refusant toutefois à donner davantage de précisions, arguant que la procédure judiciaire en cours les empêche d’être plus explicites.

Lire la suite

Fièvre Ebola: aide du PNUD à la Guinée pour lutter contre la maladie

Imagesvqrd7uw8

Le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) a débloqué une enveloppe de 200.000 dollars américains en faveur de la Guinée en vue de lutter contre la fièvre Ebola, présente depuis janvier dernier dans le pays où elle a fait plus de 90 morts sur plus de 120 cas suspects enregistrés.

Lire la suite

Fièvre Ebola: les malades désertent les hôpitaux de Conakry

Compound

Les malades désertent depuis quelque temps les structures hospitalières à Conakry à cause de la présence de la fièvre hémorragique à virus Ebola qui a fait quatorze morts au sein du corps médical depuis la déclaration de la maladie dans le pays en janvier dernier, a appris jeudi la PANA, de source hospitalière.

Lire la suite

Les Guinéens aspirent à une 'bonne politique' d'habitat

Images 211

Une politique de l’habitat existe-t-elle en Guinée? Assurément non, puisque devant les difficultés des responsables du ministère de l’Habitat à réguler le secteur, les citoyens, notamment les locataires, soutiennent qu’aucun gouvernement, depuis l’indépendance du pays en 1958, ne dispose d’aucune politique d’habitat.

Lire la suite

Fièvre Ebola: au moins 20 personnes guéries en Guinée

Ebolaimagesca3ehf1d

Au moins 21 personnes qui souffraient de la fièvre hémorragique virale d'Ebola en Guinée, ont été guéries à Conakry et dans des villes de l’intérieur du pays, a annoncé mardi, Médecins sans frontières (MSF), dans un communiqué transmis à la PANA.

Lire la suite

Fièvre Ebola: les bouchers guinéens victimes de rumeur

1imagescacm9y0j

Les bouchers guinéens font les frais des rumeurs indexant la viande de boeuf comme pouvant provoquer la fièvre hémorragique Ebola chez les consommateurs, a constaté la PANA à Conakry, la capitale de la Guinée, pays où l'épidémie a déjà fait environ 90 morts sur les 137 cas suspects enregistrés.

Lire la suite

La Guinée négocie avec Djeddah pour autoriser ses pèlerins à effectuer le hadj

Images 200

La récente mesure de suspension, prise par les autorités saoudiennes, frappant les futurs pèlerins guinéens au hadj, à cause de la présence de la fièvre hémorragique virale à Ebola dans le pays, est temporaire, a dit, jeudi, à la presse, le ministre de la Coopération internationale, le Dr. Koutoubou Moustapha.

Lire la suite

Fièvre Ebola: baisse du taux de létalité en Guinée

Lamaimagesca010kus

Au total, 134 cas suspects à la fièvre hémorragique virale à Ebola ont été enregistrés en Guinée où 84 personnes sont décédées de la maladie depuis les premiers cas révélés en février dernier dans la partie méridionale du pays, notamment dans les localités de Guéckédou, Macenta et Kissidougou, a annoncé jeudi le ministère de la Santé.

Lire la suite

Evaluation du niveau de la coopération guinéo-sud africaine à Conakry

Securedownload

La seconde édition de la journée de partenariat Guinée-Afrique du Sud s’est ouverte ce mercredi à Conakry, en vue d’évaluer le programme de coopération entre les deux pays par l’examen des dossiers en cours, et aussi d’aplanir les difficultés rencontrées dans leur mise en œuvre et de proposer des solutions, a constaté sur place la PANA.

Lire la suite

Une mission guinéenne au chevet des nationaux, menacés d'expulsion en Belgique

Le gouvernement guinéen a décidé, ce vendredi, de dépêcher «une importante mission» à Bruxelles, en Belgique, en vue de discuter avec les autorités belges, décidées à expulser vers Conakry 27 ressortissants guinéens, demandeurs d’asile politique, sur leurs conditions d’expulsion, a-t-on appris de source bien informée.

Le ministre d’Etat guinéen aux Affaires étrangères, François Loucény Fall, ses collègues de la Sécurité, Madifing Diané, et celui chargé des Guinéens de l’extérieur, Gbantama Sow ont, au cours d’une réunion, tenue ce vendredi, élargie à des hauts cadres de la Police et à l’ambassadeur de Guinée en Belgique, Ousmane Sylla, réitéré «le refus du gouvernement» d’accepter «des expulsions arbitraires» des ressortissants guinéens qui, selon eux, ont droit au respect de leur dignité.

Au cours de cette semaine, les pouvoirs publics ont multiplié les réunions, souvent houleuses, mettant en avant le refus des autorités d’accepter «des expulsions infondées».

La même source assure que la mission devrait s’assurer de la véracité des arguments fournis par les autorités belges, décidées depuis plusieurs mois à renvoyer des Guinéens dans leur pays, arguant que ceux-ci ne remplissent pas les critères devant leur accorder le statut de réfugiés pour des raisons politiques.

Récemment, la secrétaire d’Etat belge à l’Asile, à la Migration sociale et à la Lutte contre la pauvreté, Mme Maggie De Block avait déclaré à Conakry au cours d’une conférence de presse que les ressortissants guinéens représentaient en 2013, la deuxième nationalité des étrangers vivant en Belgique qui aspirent à bénéficier de l’asile politique.

Mme De Block, qui n’avait pas fourni de statistiques sur les demandeurs d’asile guinéens, avait dit que toutes ces demandes d’asile «sont fantaisistes», assurant que seule une personne sur cinq peut aspirer à bénéficier de l’asile politique dans le royaume.

Elle avait précisé que la Belgique applique une procédure d’asile de qualité, reconnue par les instances internationales, telle que l’Organisation des Nations Unies pour les réfugiés.

«La Belgique a mis beaucoup d’énergie et de moyens pour assurer le retour aussi humain que possible de plusieurs personnes dans leurs pays d’origine. Le retour volontaire pourra déboucher sur la mise en place de projets viables de développement en faveur des bénéficiaires qui doivent rentrer au pays dans la dignité», avait-elle dit.

L’émissaire belge avait dit regretter que très peu de Guinéens s’inscrivent dans un tel processus de retour, ce qui, a-t-elle martelé, incite le gouvernement de son pays à utiliser souvent la manière forte, appuyée par une mesure d’interdiction d’entrée sur le territoire européen.

Ma présence en Guinée, avait-elle dit, a pour but de dire aux Guinéens qui souhaitent se rendre en Belgique de le faire pour de bonnes raisons en vue de bénéficier des mesures de protection pour une qualité de vie en toute légalité.

«Je ne peux pas accepter et tolérer que des êtres humains prennent des risques immenses pour des faux rêves», a martelé Mme Maggie de Block, ajoutant que la collaboration avec la Guinée doit aller plus loin, notamment pour améliorer la circulation des compétences.

Selon elle, l’immigration zéro n’est ni possible, ni souhaitable. Si l’immigration est maitrisée, elle représente une source d’enrichissement culturel et social par les échanges humain et économique qu’elle engendre.

«Les migrations professionnelles et estudiantines peuvent contribuer à la circulation des compétences et à participer au développement de la Guinée. Toutefois, je refuse le pillage des compétences», a-t-elle déclaré.

Elle a assuré que l’immigration pourrait être une chance pour le développement de la Guinée, mais à condition que cela se passe dans la transparence et le respect des lois du pays d’accueil.

- See more at: http://fr.africatime.com/guinee/articles/une-mission-guineenne-au-chevet-des-nationaux-menaces-dexpulsion-en-belgique#sthash.MrTR7Llh.dpufv

Le gouvernement guinéen a décidé, ce vendredi, de dépêcher «une importante mission» à Bruxelles, en Belgique, en vue de discuter avec les autorités belges, décidées à expulser vers Conakry 27 ressortissants guinéens, demandeurs d’asile politique, sur leurs conditions d’expulsion, a-t-on appris de source bien informée.

Le ministre d’Etat guinéen aux Affaires étrangères, François Loucény Fall, ses collègues de la Sécurité, Madifing Diané, et celui chargé des Guinéens de l’extérieur, Gbantama Sow ont, au cours d’une réunion, tenue ce vendredi, élargie à des hauts cadres de la Police et à l’ambassadeur de Guinée en Belgique, Ousmane Sylla, réitéré «le refus du gouvernement» d’accepter «des expulsions arbitraires» des ressortissants guinéens qui, selon eux, ont droit au respect de leur dignité.

Au cours de cette semaine, les pouvoirs publics ont multiplié les réunions, souvent houleuses, mettant en avant le refus des autorités d’accepter «des expulsions infondées».

La même source assure que la mission devrait s’assurer de la véracité des arguments fournis par les autorités belges, décidées depuis plusieurs mois à renvoyer des Guinéens dans leur pays, arguant que ceux-ci ne remplissent pas les critères devant leur accorder le statut de réfugiés pour des raisons politiques.

Récemment, la secrétaire d’Etat belge à l’Asile, à la Migration sociale et à la Lutte contre la pauvreté, Mme Maggie De Block avait déclaré à Conakry au cours d’une conférence de presse que les ressortissants guinéens représentaient en 2013, la deuxième nationalité des étrangers vivant en Belgique qui aspirent à bénéficier de l’asile politique.

Mme De Block, qui n’avait pas fourni de statistiques sur les demandeurs d’asile guinéens, avait dit que toutes ces demandes d’asile «sont fantaisistes», assurant que seule une personne sur cinq peut aspirer à bénéficier de l’asile politique dans le royaume.

Elle avait précisé que la Belgique applique une procédure d’asile de qualité, reconnue par les instances internationales, telle que l’Organisation des Nations Unies pour les réfugiés.

«La Belgique a mis beaucoup d’énergie et de moyens pour assurer le retour aussi humain que possible de plusieurs personnes dans leurs pays d’origine. Le retour volontaire pourra déboucher sur la mise en place de projets viables de développement en faveur des bénéficiaires qui doivent rentrer au pays dans la dignité», avait-elle dit.

L’émissaire belge avait dit regretter que très peu de Guinéens s’inscrivent dans un tel processus de retour, ce qui, a-t-elle martelé, incite le gouvernement de son pays à utiliser souvent la manière forte, appuyée par une mesure d’interdiction d’entrée sur le territoire européen.

Ma présence en Guinée, avait-elle dit, a pour but de dire aux Guinéens qui souhaitent se rendre en Belgique de le faire pour de bonnes raisons en vue de bénéficier des mesures de protection pour une qualité de vie en toute légalité.

«Je ne peux pas accepter et tolérer que des êtres humains prennent des risques immenses pour des faux rêves», a martelé Mme Maggie de Block, ajoutant que la collaboration avec la Guinée doit aller plus loin, notamment pour améliorer la circulation des compétences.

Selon elle, l’immigration zéro n’est ni possible, ni souhaitable. Si l’immigration est maitrisée, elle représente une source d’enrichissement culturel et social par les échanges humain et économique qu’elle engendre.

«Les migrations professionnelles et estudiantines peuvent contribuer à la circulation des compétences et à participer au développement de la Guinée. Toutefois, je refuse le pillage des compétences», a-t-elle déclaré.

Elle a assuré que l’immigration pourrait être une chance pour le développement de la Guinée, mais à condition que cela se passe dans la transparence et le respect des lois du pays d’accueil.

- See more at: http://fr.africatime.com/guinee/articles/une-mission-guineenne-au-chevet-des-nationaux-menaces-dexpulsion-en-belgique#sthash.MrTR7Llh.dpufvv

Le gouvernement guinéen a décidé, ce vendredi, de dépêcher «une importante mission» à Bruxelles, en Belgique, en vue de discuter avec les autorités belges, décidées à expulser vers Conakry 27 ressortissants guinéens, demandeurs d’asile politique, sur leurs conditions d’expulsion, a-t-on appris de source bien informée.

Le ministre d’Etat guinéen aux Affaires étrangères, François Loucény Fall, ses collègues de la Sécurité, Madifing Diané, et celui chargé des Guinéens de l’extérieur, Gbantama Sow ont, au cours d’une réunion, tenue ce vendredi, élargie à des hauts cadres de la Police et à l’ambassadeur de Guinée en Belgique, Ousmane Sylla, réitéré «le refus du gouvernement» d’accepter «des expulsions arbitraires» des ressortissants guinéens qui, selon eux, ont droit au respect de leur dignité.

Au cours de cette semaine, les pouvoirs publics ont multiplié les réunions, souvent houleuses, mettant en avant le refus des autorités d’accepter «des expulsions infondées».

La même source assure que la mission devrait s’assurer de la véracité des arguments fournis par les autorités belges, décidées depuis plusieurs mois à renvoyer des Guinéens dans leur pays, arguant que ceux-ci ne remplissent pas les critères devant leur accorder le statut de réfugiés pour des raisons politiques.

Récemment, la secrétaire d’Etat belge à l’Asile, à la Migration sociale et à la Lutte contre la pauvreté, Mme Maggie De Block avait déclaré à Conakry au cours d’une conférence de presse que les ressortissants guinéens représentaient en 2013, la deuxième nationalité des étrangers vivant en Belgique qui aspirent à bénéficier de l’asile politique.

Mme De Block, qui n’avait pas fourni de statistiques sur les demandeurs d’asile guinéens, avait dit que toutes ces demandes d’asile «sont fantaisistes», assurant que seule une personne sur cinq peut aspirer à bénéficier de l’asile politique dans le royaume.

Elle avait précisé que la Belgique applique une procédure d’asile de qualité, reconnue par les instances internationales, telle que l’Organisation des Nations Unies pour les réfugiés.

«La Belgique a mis beaucoup d’énergie et de moyens pour assurer le retour aussi humain que possible de plusieurs personnes dans leurs pays d’origine. Le retour volontaire pourra déboucher sur la mise en place de projets viables de développement en faveur des bénéficiaires qui doivent rentrer au pays dans la dignité», avait-elle dit.

L’émissaire belge avait dit regretter que très peu de Guinéens s’inscrivent dans un tel processus de retour, ce qui, a-t-elle martelé, incite le gouvernement de son pays à utiliser souvent la manière forte, appuyée par une mesure d’interdiction d’entrée sur le territoire européen.

Ma présence en Guinée, avait-elle dit, a pour but de dire aux Guinéens qui souhaitent se rendre en Belgique de le faire pour de bonnes raisons en vue de bénéficier des mesures de protection pour une qualité de vie en toute légalité.

«Je ne peux pas accepter et tolérer que des êtres humains prennent des risques immenses pour des faux rêves», a martelé Mme Maggie de Block, ajoutant que la collaboration avec la Guinée doit aller plus loin, notamment pour améliorer la circulation des compétences.

Selon elle, l’immigration zéro n’est ni possible, ni souhaitable. Si l’immigration est maitrisée, elle représente une source d’enrichissement culturel et social par les échanges humain et économique qu’elle engendre.

«Les migrations professionnelles et estudiantines peuvent contribuer à la circulation des compétences et à participer au développement de la Guinée. Toutefois, je refuse le pillage des compétences», a-t-elle déclaré.

Elle a assuré que l’immigration pourrait être une chance pour le développement de la Guinée, mais à condition que cela se passe dans la transparence et le respect des lois du pays d’accueil.

- See more at: http://fr.africatime.com/guinee/articles/une-mission-guineenne-au-chevet-des-nationaux-menaces-dexpulsion-en-belgique#sthash.MrTR7Llh.dpuf

Le gouvernement guinéen a décidé, ce vendredi, de dépêcher «une importante mission» à Bruxelles, en Belgique, en vue de discuter avec les autorités belges, décidées à expulser vers Conakry 27 ressortissants guinéens, demandeurs d’asile politique, sur leurs conditions d’expulsion, a-t-on appris de source bien informée.

Le ministre d’Etat guinéen aux Affaires étrangères, François Loucény Fall, ses collègues de la Sécurité, Madifing Diané, et celui chargé des Guinéens de l’extérieur, Gbantama Sow ont, au cours d’une réunion, tenue ce vendredi, élargie à des hauts cadres de la Police et à l’ambassadeur de Guinée en Belgique, Ousmane Sylla, réitéré «le refus du gouvernement» d’accepter «des expulsions arbitraires» des ressortissants guinéens qui, selon eux, ont droit au respect de leur dignité.

Au cours de cette semaine, les pouvoirs publics ont multiplié les réunions, souvent houleuses, mettant en avant le refus des autorités d’accepter «des expulsions infondées».

La même source assure que la mission devrait s’assurer de la véracité des arguments fournis par les autorités belges, décidées depuis plusieurs mois à renvoyer des Guinéens dans leur pays, arguant que ceux-ci ne remplissent pas les critères devant leur accorder le statut de réfugiés pour des raisons politiques.

Récemment, la secrétaire d’Etat belge à l’Asile, à la Migration sociale et à la Lutte contre la pauvreté, Mme Maggie De Block avait déclaré à Conakry au cours d’une conférence de presse que les ressortissants guinéens représentaient en 2013, la deuxième nationalité des étrangers vivant en Belgique qui aspirent à bénéficier de l’asile politique.

Mme De Block, qui n’avait pas fourni de statistiques sur les demandeurs d’asile guinéens, avait dit que toutes ces demandes d’asile «sont fantaisistes», assurant que seule une personne sur cinq peut aspirer à bénéficier de l’asile politique dans le royaume.

Elle avait précisé que la Belgique applique une procédure d’asile de qualité, reconnue par les instances internationales, telle que l’Organisation des Nations Unies pour les réfugiés.

«La Belgique a mis beaucoup d’énergie et de moyens pour assurer le retour aussi humain que possible de plusieurs personnes dans leurs pays d’origine. Le retour volontaire pourra déboucher sur la mise en place de projets viables de développement en faveur des bénéficiaires qui doivent rentrer au pays dans la dignité», avait-elle dit.

L’émissaire belge avait dit regretter que très peu de Guinéens s’inscrivent dans un tel processus de retour, ce qui, a-t-elle martelé, incite le gouvernement de son pays à utiliser souvent la manière forte, appuyée par une mesure d’interdiction d’entrée sur le territoire européen.

Ma présence en Guinée, avait-elle dit, a pour but de dire aux Guinéens qui souhaitent se rendre en Belgique de le faire pour de bonnes raisons en vue de bénéficier des mesures de protection pour une qualité de vie en toute légalité.

«Je ne peux pas accepter et tolérer que des êtres humains prennent des risques immenses pour des faux rêves», a martelé Mme Maggie de Block, ajoutant que la collaboration avec la Guinée doit aller plus loin, notamment pour améliorer la circulation des compétences.

Selon elle, l’immigration zéro n’est ni possible, ni souhaitable. Si l’immigration est maitrisée, elle représente une source d’enrichissement culturel et social par les échanges humain et économique qu’elle engendre.

«Les migrations professionnelles et estudiantines peuvent contribuer à la circulation des compétences et à participer au développement de la Guinée. Toutefois, je refuse le pillage des compétences», a-t-elle déclaré.

Elle a assuré que l’immigration pourrait être une chance pour le développement de la Guinée, mais à condition que cela se passe dans la transparence et le respect des lois du pays d’accueil.

- See more at: http://fr.africatime.com/guinee/articles/une-mission-guineenne-au-chevet-des-nationaux-menaces-dexpulsion-en-belgique#sthash.MrTR7Llh.dpufv

Lounceny fall 5

Le gouvernement guinéen a décidé, ce vendredi, de dépêcher «une importante mission» à Bruxelles, en Belgique, en vue de discuter avec les autorités belges, décidées à expulser vers Conakry 27 ressortissants guinéens, demandeurs d’asile politique, sur leurs conditions d’expulsion, a-t-on appris de source bien informée.

Lire la suite

Le naufrage d'une barque à Kamsar fait au 10 morts et 8 disparus

Naufrages

Une barque transportant 45 passagers a fait naufrage vendredi, au large de Kamsar, à environ 200 km de Conakry, faisant 10 morts (5 femmes et 5 enfants), a rapporté ce samedi, la Radio Télévision Guinéenne (RTG), précisant que 8 autres personnes sont portées disparues.

Lire la suite

Une enquête sur les violences de mardi

Images58tffc0y

Le Premier ministre guinéen, Mohamed Said Fofana, a annoncé mardi soir dans un message radiotélévisé l'ouverture d'une enquête pour traduire devant la justice 'les fauteurs de troubles', suite aux échauffourées entre des manifestants qui réclamaient le rétablissement de l'électricité dans leurs quartiers et les forces de l'ordre qui ont fait deux morts dans la journée.

Lire la suite

Le respect des droits humains une priorité en Guinée

 Image 39

La Guinée est engagée dans un processus de transition démocratique qui lui fait obligation d’inscrire les enjeux des droits de l’homme au cœur de ses priorités socio-politiques, a déclaré, mercredi au cours d’une conférence de presse, le ministre des droits de l’homme et des libertés publiques, Khalifa Diaby Gassama.

Lire la suite

L' UNESCO étudie les projets de son antenne locale en Guinée

Unesco logo

Projet de reboisement et réalisation d’espaces verts à Conakry - La Commission nationale guinéenne de l’UNESCO a sollicité mardi le financement d’un projet de reboisement de plusieurs écoles et la réalisation d’espaces verts à Conakry, la capitale de la Guinée.

Lire la suite

Affluence dans les centres de vaccination contre la rougeole

Vaccination guinee

L’affluence était très forte depuis les premières heures de ce dimanche, au lendemain du début d’une vaste campagne de vaccination des enfants de six mois à 10 ans contre la rougeole dans les quartiers de la commune de Matam, une des trois de la capitale guinéenne, touchées par l’épidémie, a constaté la PANA.

Lire la suite

Législatives guinéennes: Said Djinnit appelle au calme les partis

sans-titre-107.png

Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest et Facilitateur international du dialogue inter-guinéen, M. Said Djinnit,  demande à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) de la Guinée de 'tout mettre en oeuvre pour aboutir à la publication des résultats provisoires des élections législatives dans les meilleurs délais'.

Lire la suite

Législatives: la Ceni rencontre ce jeudi les partis politiques en lice

cenireunion-1.jpg

Dans un communiqué diffusé sur les ondes des médias d’Etat, la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), accusée de bâcler les étapes du processus électoral, invite les partis politiques en lice pour les législatives du 24 septembre à une rencontre prévue ce jeudi 29 août au palais du peuple.

Lire la suite

Kabinet Komara a été nommé Haut commissaire de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS)

komara2.jpg

Le Guinéen Kabinet Komara a été nommé Haut commissaire de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS), à l’issue de la 15ème conférence des chefs d’Etat de l’organisation sous-régionale qui a pris fin lundi à Nouakchott, la capitale mauritanienne.

Lire la suite

Naissance d une nouvelle coalition des politiques partis en Guinée dénommée CODEG (covention pour la démocratie en Guinée)

images-40.jpg

La Convention pour la démocratie en Guinée (CODEG), regroupant plusieurs partis politiques guinéens, a été mise sur les fonts baptismaux mardi à Conakry, a annoncé son président, El hadj Moussa Solano, au cours d’un point de presse. Selon M. Solano, par ailleurs président du Parti de l’unité et du progrès (PUP), ancien parti au pouvoir, la CODEG a pour objectif de participer au renforcement de la démocratie, de la concorde nationale, avertissant que la coalition ira en guerre contre le communautarisme, l’ethnocentrisme, «des anti valeurs» de la démocratie.

Lire la suite

La CEDEAO pour un dialogue inter-Maliens où l’intégrité territoriale et la laïcité de l’Etat seront non négociables

59367887ecowas-jpg.jpg

Le mini-sommet de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) qui a réuni samedi à Ouagadougou (Burkina-Faso) les six pays membres du Groupe de contact régional sur la crise malienne, a fixé au 31 juillet de cette année, le délai pour la formation d’un gouvernement d’union nationale chargé de la mise en œuvre d’une feuille de route de sortie de crise que le gouvernement malien est exhorté à adopter sans délai.

Lire la suite

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site