L'OMS coordonne une campagne de vaccination en Guinée par crainte d'une recrudescence épidémique

Ebola guinee vaccin

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) coordonne une campagne de vaccination en Guinée où huit cas d'Ebola dont sept décès constatés depuis fin février laissent craindre une éventuelle recrudescence de cette maladie mortelle dans le pays, selon un communiqué de presse rendu public vendredi par l'agence onusienne.

Des centaines de personnes susceptibles d'avoir été en contact avec huit malades infectés par le virus Ebola dans les préfectures de Nzérékoré et Macenta, au sud de la Guinée, ont reçu un vaccin expérimental afin de contenir la dernière flambée du virus dans le pays, précise le communiqué.

Le bureau de l'OMS en Guinée a déclaré que plus de 1.000 personnes susceptibles d'avoir été en contact avec les malades ont été identifiées et placées en observation médicale.

Près de 800 d'entre elles ont été vaccinées au cours de la semaine dernière, y compris 182 qui sont considérées comme des contacts à haut risque, selon le communiqué.

Le vaccin administré, VSV-EBOV, a été jugé très efficace dans la prévention de l'infection par le virus Ebola à l'occasion d'un essai clinique à grande échelle mené en 2015 par le ministère de la Santé guinéen, l'OMS et des organismes partenaires dans le pays, a précisé l'agence. Ce vaccin a depuis été utilisé en Sierra Leone pour contenir une récente recrudescence du virus.

La stratégie de "vaccination en anneau" actuellement appliquée par l'OMS consiste à vacciner tous ceux qui ont été en contact avec une personne infectée par le virus Ebola, ainsi que les personnes avec qui elles ont elles-mêmes été en contact, a indiqué l'agence.

L'agence a ajouté que le cas le plus récent, une fillette de 11 ans, est en cours de traitement dans un centre de soins à Nzérékoré. Le centre a déclaré vendredi que l'état de santé de la fillette s'est désormais stabilisé, a ajouté l'OMS, précisant que six des sept personnes défuntes des suites de la maladie sont issues de la même famille élargie, dans le village de Koropara Centre.

Source:Xinhua

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site