Le Meeting de l’opposition se déroule dans le calme au stade de Coléah

meeting-bonfi-24-mars-2012.jpg

Le Collectif des partis politiques pour la finalisation de la transition et l’Alliance pour la démocratie et le développement (APD) ont tenu comme prévu leur meeting de sensibilisation et d’information ce samedi 24 mars 2012 au stade de Coléah au lieu du stade de Bonfi.

Très tôt ce matin, aux environs de 9 heures le stade était plein de militants et sympathisants qui ont pris d’assaut les lieux pour répondre à l’appel lancé par leurs leaders. La plupart de ces militants arboraient des couleurs de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) et sur les banderoles et autres pancartes on pouvait lire : ‘’Pas d’élections avec une CENI sous ordre’’, ‘’Louncény Camara dégage’’,’’Vive la démocratie’’, ‘’A bas la dictature d’Alpha Condé’’.

C’est aux environs de 12 heures, sous un soleil de plomb que les leaders du Collectif et de l’ADP dont Cellou Dalein Diallo de l’UFDG, Sidya Touré de l’UFR, Lansana Kouyaté du PEDN, Aboubacar Sylla de l’UFC, Faya Millimono de la NGR, Mouctar Diallo des NFD ont fait leur entrée dans un stade poussiéreux sous un tonnerre d’applaudissements et de brouhaha.

Plusieurs discours ont ponctué ce meeting dont celui du président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), Cellou Dalein Diallo, chef de fil de l’opposition : « Je voudrais commencer par vous féliciter et vous remercier pour cette forte mobilisation, on m’avait dit que vous ne pouviez pas venir à Coléah parce que Alpha Condé aurait préparé des loubards qui allaient venir perturber ce meeting. Mes chers camarades nous avons constaté que le droit, la liberté et la démocratie sont confisqués par le président Alpha Condé et son RPG. L’opposition ne va pas accepter que le sacrifice que vous avez consenti pendant des années soit bafouillé. Nous allons exiger une réconciliation des Guinéens parce que la Guinée est une famille, exiger le respect de la dignité et de la démocratie pour l’organisation d’élections libres, transparentes et acceptées de tous. Je vous dis merci pour votre discipline, pour votre forte mobilisation. Nous n’accepterons pas des élections législatives organisées par la présente Commission électorale nationale indépendante (CENI) qui a déjà préparé un hold-up électoral pour Alpha Condé ».

Cellou Dalein Diallo a terminé son discours par sensibiliser ses militants dans une langue du territoire (Pular) pour une bonne compréhension du message tout en les invitant à faire preuve de vigilance.

A signaler que ce meeting s’est déroulé dans le calme et les forces de l’ordre ont encadré les militants au lieu de les disperser comme c’était le cas au stade de Bonfi le 17 mars dernier.

Selon des observateurs, le gouvernement du président Alpha Condé a marqué un pas ce samedi 24 mars, pour avoir respecté les lois de la constitution guinéenne relatives à l’organisation des manifestations et meetings.

Source: koaci.com

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site