Législatives 2013: les Guinéens de l'étranger voteront le 22 septembre dans 17 pays

redim-picture-4.jpg

En marche vers l'organisation des prochaines consultations législatives, la CENI met actuellement les bouchées doubles pour tenir la date consensuelle du 24 septembre. Dans cette optique, le volet ''vote des Guinéens de l'étranger'' occupe une place de choix dans l'agenda de la Commission Electorale.

A preuve, une commission a été mise en place pour gérer cette importante opération. Dans cette optique, les dispositions particulières sont prises pour le respect strict de cette opération contenue dans l'accord politique global du 3 juillet dernier.

Pour en savoir un peu plus sur les dispositions prises, le bureau de presse de l'Institution électorale a approché le président de cette commission et son rapporteur.

Président de la Commission ''Vote des Guinéens de l'étranger'', El hadj Ibrahima Kalil Kéita, vice-président de la CENI donne le contexte de la mise en place de cette commission.

Ainsi, il dira que la CENI a fait de l'accord global politique du 3 juillet, un bréviaire de travail. Cet accord a recommandé le vote des guinéens de l'étranger conformément à ce qui s'est passé lors de la dernière présidentielle.

"Nous avons donc pris toutes les dispositions en accord avec le ministère de l'Administration du Territoire et de la Décentralisation et le Ministère des Affaires étrangères et des Guinéens de l'étranger, pour que le vote se passe dans les  17 pays qui ont été concernés lors de  la dernière présidentielle."

Donc la commission a pris plusieurs contacts pour permettre aux Guinéens de l'étranger de voter pour le compte des prochaines législatives sur la liste nationale à la représentation proportionnelle.

Dispositions prises: Pour sa part, le directeur du Département Planification, Pathé Dieng rapporteur de ladite commission explique au détail près, les dispositions pertinentes déjà prises.

Il commence par dire que, conformément aux dispositions légales et réglementaires en vigueur, la CENI s'est attelée à l'effectivité de l'opération "vote des guinéens à l'étranger" depuis bientôt un mois. L'effectivité de cette opération consiste en un certains nombre de dispositions. Dont la première est administrative. Il s'agit à ce niveau de la mise en place d'un dispositif opérationnel d'échange et de concertation entre les acteurs concernés par ce vote.

La CENI est un organe de gestion des élections mais qui collabore avec les partis politiques, les départements concernés par le processus électoral... Et en vertu de l'article 2 du code électoral, il ya des départements concernés par le vote des guinéens de l'étranger. Ce sont les ministères des Affaires étrangères et des Guinéens de l'étranger, et le  Ministère de l'Administration du Territoire et de la Décentralisation.

Donc la commission a travaillé avec ces deux départements pour mettre en chantier, tout le dispositif permettant aux guinéens de l'étranger de voter conformément à l'accord global du 3 juillet.

A ce jour, selon M. Pathé Dieng, la CENI a pris des dispositions assez pertinentes pour cette opération. Dont la première porte sur l'impression de toutes les listes électorales de ces Guinéens de l'étranger. Aussi, les jours qui suivent, leurs cartes d'électeurs seront imprimées. Promesse du rapporteur Pathé Dieng.

Pour rappel, le rapporteur de la Commission précise que les électeurs guinéens de l'étranger sont au nombre de 123 000. Ils doivent voter  dans 18 ambassades et consulats retenus par le consensus politique de 2008.

Envoi du listing des matériels et documents électoraux: La deuxième disposition prise concerne les démarches administratives entreprises en direction des ambassades qui doivent cadrer cette opération. "Nous leur avons  envoyé le listing de tous les matériels et document électoraux, qui doivent présider à l'ouverture des bureaux de vote."

A l'étranger, il y aura 163 bureaux de vote en fonction de la taille des différentes agglomérations qui sont dans les 18 ambassades et consulats.

 Installation des CEAMI: Troisièmement, il est prévu, l'envoi des missions dans les différentes ambassades suivant 9 axes . Le budget opérationnel de ces missions a été validé. "Nous avons trouvé un partenaire pour le financement de cette activité, c'est l'ambassade de France", déclare M. Pathé Dieng.

Selon lui, mardi 27 aout, au plus tard, les premières missions vont bouger de Conakry pour aller installer les CEAMI d'ambassade (Commission Electorale d'Ambassades Indépendantes) qui sont les démembrements de la CENI à l'étranger. Ces CEAMI jouent le rôle d'interface entre les Guinéens de l'étranger et la CENI.

Les Guinéens de l'étranger voteront le 22 septembre...

La quatrième disposition va en direction des Ambassades. Il s'agit de leur envoyer le répertoire complet des bureaux de vote. Là où il y a eu un recensement plus important des Guinéens de l'étranger, les bureaux de vote sont plus nombreux, attendus que les Guinéens de l'étranger ne voteront qu'à la liste nationale à la représentation proportionnelle.

En outre,  "je puis assurer qu'à la date d'aujourd'hui, tous les procès verbaux et enveloppes sécurisées sont déjà dans les locaux de la CENI et sont prêts à être expédiés."

Il convient aussi de rappeler "qu'une décision importante a été prise par le gouvernement pour faire voter ces Guinéens de l'étranger par anticipation le 22 septembre alors qu'à l'intérieur de la Guinée le votera se ferra le 24 septembre" révèle le rapporteur.

Mise à dispositions des Scanners: Cinquième décision prise par la CENI vise à appuyer les ambassades pour une remontée rapide des résultats du vote. M. Pathé Dieng de rappeler que la CENI a obligation de proclamer les résultats provisoires dans les 72 heures qui suivent le scrutin.

Pour ce faire, la CENI a prévu la mise à disposition  des scanners pour  que chaque ambassade et consulat concerné par ces législatives, puisse scanner rapidement les résultats des dépouillements et les faire parvenir à la CENI.

Concernant les missions d'installation des CEAMI, la CENI a préféré les contingenter, c'est- à- dire qu'en premier lieu, il sera  envoyé, les missions en charge de l'Europe occidentale, des Etats-Unis et d'Angola. Soit, les Ambassades et Consulats les plus éloignés, pour une dizaine de jours.  Pendant ce temps, les missions en charge de l'Afrique de l'ouest attendent pour éviter que la CENI soit dépouillée de l'ensemble de ses commissaires.

Dès que les premières missions reviennent, elles prennent le relai des opérations électorales pour que les missions concernées par l'Afrique de l'ouest puissent bouger. Toutes les dispositions ont été prises pour que ces missions se déroulent normalement, rassure le rapporteur de la Commission ''Vote des Guinéens de l'étranger''.

Les détenteurs de récépissés à l'étranger voteront... "Ceux qui ont voté avec le récépissé au premier et second tour de la dernière présidentielle, voteront cette fois mais avec les cartes alphanumériques que nous allons leur imprimer" Conclut M. Pathé Dieng.

Source: CENI

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site