Législatives guinéennes: Said Djinnit appelle au calme les partis

sans-titre-107.png

Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest et Facilitateur international du dialogue inter-guinéen, M. Said Djinnit,  demande à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) de la Guinée de 'tout mettre en oeuvre pour aboutir à la publication des résultats provisoires des élections législatives dans les meilleurs délais'.

Cette invite du Facilitateur international du dialogue inter-guinéen à la CENI, rendue publique ce mercredi par un communiqué de presse, intervient au moment où, dans l'attente des résultats des élections législatives de samedi dernier,  des leaders de l’opposition guinéenne font remarquer que si la victoire aux législatives de samedi dernier ne leur revenait pas, ils feront descendre leurs militants dans les rues, comme lors de leurs précédentes manifestations qui s'étaient soldées par des dizaines de morts et des centaines de blessés. La prise de position de certains partis de l'opposition relance le bras-de-fer avec le pouvoir en place et n'a pas manqué de déclencher la réaction du chef de l'Etat guinéen, Alpha Condé qui déclare que  «ceux qui menacent» de semer le désordre dans le pays trouveront les forces de l’ordre et la justice sur leur chemin. Aussi le communiqué du Facilitateur international précise-t-il à l'endroit de la CENI le besoin urgent d'entretenir « la confiance des parties prenantes, y compris à travers la publication des résultats des circonscriptions au fur et à mesure de leur traitement par la Commission nationale de coordination, de supervision et de totalisation des résultats des élections législatives.

Le Facilitateur international, qui salue le comportement civique des électeurs guinéens, lors du scrutin du 28 septembre 2013, encourage également la CENI à « communiquer en permanence avec les citoyens et les partis politiques » et demande « aux institutions nationales et aux partis politiques d’apporter à la CENI tout le concours nécessaire à la transparence et à la crédibilité des résultats du scrutin ».

M. Said Djinnit invite par ailleurs « les partis politiques à respecter le verdict des urnes et à utiliser, le cas échéant, les voies légales pour le règlement de tout contentieux pouvant découler des élections ».

Source: PANA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site